Les fromages AOP, le savoir-faire des terroirs français
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

Avec 46 fromages bénéficiant d'une Appellation d'origine protégée (AOP), la France est la championne européenne des fromages sous signes officiels de qualité, juste devant l'Italie. Répartis sur l'ensemble du territoire français, ils témoignent de la diversité et de la richesse de nos terroirs, et garantissent au consommateur, en France ou à l'étranger, l'origine du produit.

Derrière ces 46 appellations, qui font partie du patrimoine alimentaire français, on dénombre 18 000 producteurs de lait et 430 ateliers de transformation ou d’affinage qui font vivre ces filières au quotidien.

L'Appellation d'origine protégée (AOP), reconnaissable par son logo rouge et jaune, garantit au consommateur que toutes les étapes – de la production du lait jusqu’à l’affinage des fromages – ont lieu dans l’aire géographique délimitée de l’appellation, selon un savoir-faire reconnu et un cahier des charges particulier.

Au niveau national, les producteurs engagés dans au moins un cahier des charges AOP représentent une importante part des producteurs de lait français :

  • 21% des éleveurs de vaches laitières ;
  • 93% des éleveurs de brebis laitières ;
  • 36% des éleveurs de chèvres.

L'AOP, un signe de qualité et une filière engagée

L'AOP garantit des aliments de qualité, typiques, élaborés dans le respect de l’environnement et du bien-être animal. Ils sont issus de filières dynamiques et permettent de maintenir des emplois dans les zones rurales, notamment les zones agricoles défavorisées (montagne, piémont, zones intermédiaires…) qui représentent plus de la moitié des aires géographiques des AOP françaises.

Choisir un fromage AOP, c'est choisir :

  • un produit avec une qualité et une origine garanties ;
  • de faire perdurer des savoir-faire collectifs et vivants ;
  • des goûts authentiques et très diversifiés ;
  • de participer concrètement à l'économie des territoires.

Le saviez-vous ?

Nos fromages ne sont pas les seuls produits laitiers à bénéficier d'un signe officiel de qualité. Trois beurres et deux crèmes ont également obtenu une AOP : le Beurre Charente-Poitou, les Beurre et Crème d'Isigny, et les Beurre et Crème de Bresse.

Au printemps, des fromages AOP prêts à déguster !

Saison de l'herbe nouvelle et des pâturages fleuris, le printemps est la période idéale pour profiter des fromages à affinage court bénéficiant des bienfaits d'un lait parfumé et subtil :

Les 46 fromages AOP français

Au lait de vache, de chèvre ou de brebis, à pâte molle, pressée ou persillée… Il existe en France 46 fromages bénéficiant d'une AOP. Ils sont répartis sur l'ensemble du territoire français. Les 3/4 des fromages AOP français sont élaborés à base de lait cru. Découvrez-les ci-dessous...

La liste des fromages AOP par région

  • Normandie

Camembert de Normandie (lait de vache)
Livarot (lait de vache)
Neufchâtel (lait de vache)
Pont-l’Évêque (lait de vache)

  • Centre-Val-de-Loire

Crottin de Chavignol (lait de chèvre)
Pouligny Saint-Pierre (lait de chèvre)
Sainte-Maure de Touraine (lait de chèvre)
Selles-sur-Cher (lait de chèvre)
Valençay (lait de chèvre)

  • Poitou-Charentes

Chabichou du Poitou (lait de chèvre)

  • Île-de-France / Hauts-de-France

Brie de Meaux (lait de vache)
Brie de Melun (lait de vache)
Maroilles (lait de vache)

  • Auvergne

Bleu d’Auvergne (lait de vache)
Cantal (lait de vache)
Fourme d’Ambert (lait de vache)
Saint-Nectaire (lait de vache)
Salers (lait de vache)

  • Méditerranée (Occitanie, Provence-Alpes-Cote-d'Azur, Corse)

Banon (lait de chèvre)
Brocciu (lait de brebis)
Brousse du Rove (lait de chèvre)
Pélardon (lait de chèvre)

  • Alsace-Lorraine (Grand-Est) / Franche-Comté

Bleu de Gex Haut-Jura (lait de vache)
Comté (lait de vache)
Mont d'Or (lait de vache)
Morbier (lait de vache)
Munster (lait de vache)

  • Savoie

Abondance (lait de vache)
Beaufort (lait de vache)
Chevrotin (lait de chèvre)
Reblochon (lait de vache)
Tome des Bauges (lait de vache)

  • Rhône-Alpes

Bleu du Vercors-Sassenage (lait de vache)
Fourme de Montbrison (lait de vache)
Picodon (lait de chèvre)
Rigotte de Condrieu (lait de chèvre)

  • Aquitaine / Midi-Pyrénées

Bleu des Causses (lait de vache)
Laguiole (lait de vache)
Ossau-Iraty (lait de brebis)
Rocamadour (lait de chèvre)
Roquefort (lait de brebis)

  • Bourgogne / Champagne

Chaource (lait de vache)
Charolais (lait de chèvre)
Époisses (lait de vache)
Langres (lait de vache)
Mâconnais (lait de chèvre)

Les autorités sanitaires recommandent aux populations fragiles de ne pas consommer de lait cru ni de fromages au lait cru. Ces préconisations concernent :

  •     les jeunes enfants, et particulièrement ceux de moins de 5 ans ;
  •     les femmes enceintes ;
  •     les personnes immunodéprimées, c'est-à-dire les personnes déjà malades, très fatiguées voire hospitalisées.

Plus d'infos ici


La filière fromages AOP en chiffres

  • 51 AOP laitières dont 46 fromages, 3 beurres et 2 crèmes ;
  • 18 000 fermes laitières et 430 ateliers de transformation ou d’affinage ;
  • 58 000 emplois directs dans les territoires ;
  • 1,9 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2015 ;
  • 6 200 contrôles au respect des cahiers des charges AOP.

(Source : www.fromages-aop.com)

Voir aussi