Le Centre d'études et de prospective (CEP)

Dans un monde ouvert et globalisé, il est nécessaire de connaître et d'anticiper pour piloter les affaires publiques autrement qu'en réaction à des crises. C'est la raison pour laquelle les fonctions de veille, de prospective et d'évaluation ont été renforcées au sein du ministère avec la création du Centre d'études et de prospective (CEP) en 2008. Ses travaux contribuent au débat public et proposent des éléments de réflexion aux acteurs en charge de la définition des politiques. Le CEP fournit des analyses et des outils de pilotage sur des sujets complexes d'envergure nationale et internationale : réforme de la PAC, marchés et prix, conduites alimentaires et acteurs des systèmes alimentaires, agronomie et pratiques culturales, questions énergétiques et climatiques, sécurité sanitaire, nouvelles ruralités, mondialisation et pays émergents, emplois et compétences, etc. En lien avec les priorités stratégiques du ministère, le CEP anime le programme ministériel d'études, pilote des groupes de travail (prospective, analyse économique, etc.), organise des conférences, assure des formations et fonctionne comme un centre de ressources (appui, conseil, expertise, aide méthodologique). Il publie, sous divers formats, ses propres travaux ainsi que ceux d'auteurs extérieurs.

Pour plus d'information, consulter :


Bulletin de veille - Janvier 2020

Au sommaire de ce bulletin, des articles traitent notamment des conséquences du changement climatique sur la rentabilité des exploitations australiennes, des recommandations du Haut conseil pour le climat pour l'évaluation des lois ayant des effets sur les émissions françaises de GES, des propositions d'un rapport parlementaire pour réparer les préjudices occasionnés par le chlordécone en Guadeloupe et Martinique, de l'évaluation de l'efficacité du système de surveillance de la tuberculose bovine en Espagne, d'un rapport d'information parlementaire sur les perturbateurs endocriniens présents dans les contenants en plastique, des services écosystémiques rendus par les petits bois dans les paysages agricoles fragmentés, du rôle des importations dans la dégradation du solde commercial agricole et agroalimentaire de la France, de l'évolution de la diversité des espèces cultivées en Inde, des protéines végétales qui pourraient être produites en Europe en 2050, des pratiques innovantes d'agriculteurs et d'ingénierie des systèmes agro-écologiques, des gains de productivité agricole et d'usage des terres au niveau mondial, ou encore du documentaire Entrée du personnel sur le travail en abattoirs et usines de transformation de viande. Les ouvrages La France des valeurs. Quarante ans d'évolutions et Sociologie de l'alimentation font également l'objet de billets.
23/01/2020
Info +

Notes et études socio-économiques n° 46

Notes et études socio-économiques est une revue technique à comité de rédaction qui se donne pour objectifs de valoriser des travaux conduits en interne ou des études commanditées par le ministère, mais également de participer au débat d'idées en relayant des contributions d'experts extérieurs. Le numéro 46 comporte trois articles, de tonalités différentes, portant sur l'accord de partenariat économique (APE) signé en 2014 entre l’Union européenne et l’Afrique de l'Ouest, sur l’évolution de la relation entre la dimension économique des exploitations et la main-d’œuvre utilisée, et enfin sur les fonctions des organisations de producteurs (OP) des filières porcines, laitières et avicoles.
20/01/2020
Info +

Bulletin de veille - novembre 2019

Au sommaire de ce bulletin, des articles traitent notamment du rapport du Conseil d'Etat sur les expérimentations pour des politiques publiques plus efficaces et innovantes, des assurances des risques incendie en forêt, de risques et systèmes alimentaires, des grandes tendances agricoles et alimentaires mondiales et des perspectives pour l'Europe, d'une transition agricole et alimentaire durable portée par les légumineuses, d'un rapport d'information du Sénat sur la sous-utilisation des fonds structurels européens en France, des propositions de France Stratégie pour une prochaine PAC plus agro-écologique, de la politisation de la cause animale, de bien-être animal et ODD, de pollinisation par les abeilles, pesticides et culture du colza, d'une géographie des transitions agro-écologiques en France, ou encore de la fermentation de précision comme potentielle technologie disruptive à 2030. L'ouvrage Cause animale, cause du capital fait également l'objet d'un billet et un portrait est consacré au Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Science (Cefas).
19/11/2019
Info +

Pages