Le Reblochon AOP, le fromage onctueux de Savoie
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Connaissez-vous l'histoire du Reblochon et ce que signifie « reblocher » ? Découvrez les secrets de fabrication du fromage à tartiflette venu des Alpes.

Au XIIIe siècle, les paysans des vallées de Thônes devaient payer une redevance aux propriétaires terriens. Cette taxe était basée sur le nombre de pots de lait produits par jour. Mais les éleveurs eurent une idée : effectuer une traite courte du troupeau lors du contrôle. Ainsi, il restait encore du lait dans le pis des vaches pour réaliser une seconde traite juste après le départ du contrôleur. Ce lait, très riche en crème, était idéal pour en faire un fromage.

C'est ainsi qu'est né le Reblochon, du verbe « reblocher », pincer les pis des vaches pour la seconde fois. Avec le développement du train et des sports d'hiver, le Reblochon a rapidement conquis les papilles de l'hexagone.

Reblochon fermier, reblochon laitier

Cette année, le Reblochon AOP fête ses soixante ans. Il en existe deux sortes :

  • le Reblochon fermier : les éleveurs laitiers le fabriquent deux fois par jour, après la traite. On le reconnaît à sa pastille verte. Sa saveur est plus onctueuse et affirmée.
  • le Reblochon laitier : on récolte le lait de différentes fermes pour le fabriquer dans une fromagerie ou une coopérative. On le reconnaît à sa pastille rouge.

Dans les deux cas, le Reblochon est fabriqué à partir de lait cru entier de vaches de race Abondance, Tarine et Montbéliarde.

Le Reblochon en quelques chiffres

  • 520 exploitations produisent du lait pour la fabrication du Reblochon dans la zone géographique de l'A.O.P.
  • 130 producteurs fermiers fabriquent ce fromage ;
  • 48 000 vaches produisent du lait destiné à la fabrication de Reblochon.

(source : le Reblochon.fr)

Plus d'informations sur le Reblochon.

Les autorités sanitaires recommandent aux populations fragiles de ne pas consommer de lait cru ni de fromages au lait cru. Ces préconisations concernent :

  • les jeunes enfants, et particulièrement ceux de moins de 5 ans ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes immunodéprimées, c'est-à-dire les personnes déjà malades, très fatiguées voire hospitalisées.

Plus d'infos ici

Voir aussi