La Brousse du Rove AOP, le fromage de chèvre provençal
Annabel Orphelin/ANICAP

Fromage de chèvre frais au lait entier, la Brousse du Rove vient de recevoir une Appellation d'origine protégée (AOP). Une histoire de terroir et de savoir-faire au cœur de la Provence.

Après avoir obtenu son Appellation d’origine contrôlée (AOC) en 2018, la Brousse du Rove est devenue la 51e AOP laitière française en mai 2020.

Ce fromage au lait cru est produit principalement dans le département des Bouches du Rhône mais également dans le sud du Vaucluse ainsi que dans l’Ouest Var en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Sept producteurs seulement sont habilités à préparer la Brousse du Rove AOP. Près de 290 000 fromages ont été préparés en 2019 (source : Inao).

Une race de chèvre rustique

Avant d’être un fromage Appellation d’origine protégée réputé pour sa douceur, la Rove est une race de chèvre issue du village éponyme en Provence, reconnaissable à ses longues cornes torsadées.

Dans la garrigue, les chèvres du Rove se nourrissent de romarin, de genêt, de chêne… En fonction de leur alimentation, les arômes du fromage Brousse du Rove varient, présentent parfois des notes d’amande.

Les chèvres participent pleinement à l’entretien des paysages provençaux et à l’environnement. En effet, les caprins mangent jusqu’à 1,50 mètre de hauteur, débroussaillent. Cet éco-pâturage permet de lutter contre les incendies très fréquents dans la région.

Conseils de dégustation et de conservation

La pâte très lisse de la Brousse du Rove AOP ne contient pas de sel. On la consomme traditionnellement avec du sucré : confiture, fleur d’oranger, ou bien avec un filet d’huile d’olive, version salée.

Ce fromage n’est fabriqué que du printemps à l’été, lorsque les chèvres sont dans les pâturages estivaux. Il doit de préférence être consommé au maximum 5 jours après sa fabrication.
 

Les autorités sanitaires recommandent aux populations fragiles de ne pas consommer de lait cru ni de fromages au lait cru. Ces préconisations concernent :

  • les jeunes enfants, et particulièrement ceux de moins de 5 ans ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes immunodéprimées, c'est-à-dire les personnes déjà malades, très fatiguées voire hospitalisées.

Plus d'infos ici

Voir aussi