Le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER)

Crédit ci-après
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

Le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) est présidé par le ministre en charge de l’agriculture. Le CGAAER assure des missions de conseil, d’expertise, d’évaluation, d’audit et d’inspection, par exemple sur des  questions stratégiques comme l’agro-écologie et la lutte contre le changement climatique, la gestion de crises de marché ou de crises sanitaires, l’appui à l’international. Il peut aussi participer à la conception de lois.

Pour plus d'informations, consultez la page dédiée à l'organisation et aux publications du CGAAER

Plan " Semences et plants pour une agriculture durable" : État des lieux des compétences de la recherche, de ses besoins, et de l'offre de formation initiale et continue

Les semences végétales sont un enjeu stratégique : la France en est le premier producteur européen et le second exportateur mondial. Pour défendre et développer ce secteur, le ministère de l'agriculture a conçu dès 2011 un premier plan "Semences pour une agriculture durable". Il faisait partie d'une stratégie plus large visant à faciliter l'innovation dans l’amélioration variétale et la qualité des semences. Après évaluation en 2015, le plan "Semences pour une agriculture durable" a été actualisé en 2016. Il prévoit notamment de réaliser l'état des lieux des compétences des appareils de recherche et de formation du secteur, qui fait l'objet du présent rapport du CGAAER.
18/06/2019
Publication

Les zones intermédiaires

Le CGAAER a été chargé de caractériser les zones dites « intermédiaires », dans leur diversité, leurs caractéristiques et leurs modèles, et d'y envisager les mesures appropriées.
01/01/2019
Publication

Bilan 2018 des jurys de BTSA

Les jurys des seize brevets de technicien supérieur de l’enseignement agricole sont présidés par des membres du CGAAER.
23/05/2019
Info +

La quarantaine végétale française

Le CGAAER a été chargé d'étudier le dispositif français de quarantaine végétale dans un contexte d'évolution de la réglementation européenne, des besoins des professionnels français et de contrainte budgétaire.
09/05/2019
Publication

Pages