Politique agricole commune

Priorité n°1 : le soutien à l'agriculture et à la transition agroécologique

Le deuxième pilier de la PAC repose sur un principe de cofinancement entre des crédits européens et des contreparties nationales. Le budget 2020 du ministère de l’agriculture et de l’alimentation prévoit ainsi 620 M€ en AE et 556 M€ en CP au titre des contreparties nationales, ce qui permet d'optimiser l'effet de levier et de mettre en place une politique de développement rural ambitieuse, au service de la transformation agricole.
27/09/2019
Info +

Helsinki : pour Didier Guillaume, « la future PAC doit être un outil de la lutte contre le changement climatique »

Didier Guillaume a participé au Conseil informel des ministres de l'agriculture à Helsinki. Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a rappelé que les secteurs agricoles et forestiers européens jouent un rôle essentiel dans le stockage du carbone et la lutte contre le changement climatique. Ces secteurs font partie intégrante de la solution pour répondre au défi climatique.
24/09/2019
Presse

Pages