Chaque début de saison, découvrez une proposition de produits : légumes, fruits, fromages, viandes, produits de la mer… Manger de saison, c’est être acteur de la transition agroécologique.

Légumes

pot de betterave en salade
agriculture.gouv.fr
  • Le poireau est un légume incontournable de l’hiver, mais vous pourrez prolonger le plaisir avec le poireau primeur jusqu’en septembre. C’est en Normandie et dans les Pays de la Loire que le poireau est cultivé. 163 500 tonnes ont été récoltées en 2021.
    Si vous cherchez un produit sous signe de qualité, vous pourrez aussi vous orienter vers le Label rouge poireau des sables ou le poireau de Créances IGP.
    Vous reconnaîtrez un poireau bien frais à sa tige droite et ferme ainsi qu’à son blanc brillant, son feuillage bien vert sans tache. Sa racine est alors fraîche et terreuse. À noter que le poireau entier peut se conserver une dizaine de jours au réfrigérateur. Sa conservation est prolongée de 3 jours s’il est cuit et égoutté. Il supporte la congélation.

  • Le chou kale, originaire des bords méditerranéens, est sur les étals d’octobre à mars. Cuisiné depuis la Rome antique, ce chou est un « super-aliment » au top de sa forme lorsqu’il est cuit à la vapeur.
    Il se conserve jusqu'à 3 jours dans le bac à légumes.

  • D’octobre à l’orée du printemps, la betterave potagère est le légume qui apportera de la douceur dans vos assiettes hivernales grâce à son délicat goût sucré. Elle est principalement cultivée du Centre-Val de Loire à la Champagne-Ardenne en passant par le bassin parisien. En 2021, la production s’est élevée à près de 180 000 tonnes dans laquelle on retrouve les betteraves rouges cuites sous vide, une variété Label Rouge.
    Pour conserver la betterave, emballez-la, cuite ou crue, dans un sachet en papier ou déposez-la dans une boîte hermétique. Elle peut être consommée dans les 5 jours suivant l’achat.
    Le saviez-vous : il existe des variétés de betteraves jaune, blanche ou même rose et blanche. Alors, n’hésitez pas à mettre de la couleur dans vos préparations !

  • L’endive est un légume qui s’intégrera parfaitement à vos plats en ce début d’année. Cultivée de novembre à décembre, dans les Hauts de France principalement, elle accompagne les repas jusqu’à mai. La légende raconte que M. Bréziers, un agriculteur suisse, avait caché des pieds de chicorée au fond d’une cave pour payer moins d’impôts. Les semaines passèrent et il découvrit que les racines avaient donné une plante blanche : notre fameuse endive !
    En 2021, la production d’endives s’élevait à 415 000 tonnes, incluant l’endive de pleine terre Label rouge.
    Si l’amertume de ce légume est un frein pour vous, nous vous conseillons d’inciser la base avec la pointe d’un couteau et d’enlever le petit cône au centre. Une autre solution est de ne pas laisser les endives tremper dans l'eau. Enfin, pour mieux les conserver, placez-les dans un sachet en papier kraft.

  • Cet hiver, multipliez les plaisirs avec les pois cassés. Légumineuses riches en protéines, ces graines séchées, issues du pois cultivé, sont principalement récoltées dans les Hauts-de-France.
    Les pois cassés se conservent plusieurs mois dans des boîtes hermétiques.
    Lorsque les pois sont récoltés avant maturité, il s’agit des célèbres petits pois, que l'on consomme frais... uniquement au printemps !

Viandes

morceau de canard cuit à la poêle
agriculture.gouv.fr
  • Que serait un hiver sans canard dans l’assiette ? Agrémentez vos plats grâce aux différentes formes de préparation qu’offre cette viande. Les Pays de la Loire, la Bretagne et la Nouvelle-Aquitaine sont parmi nos régions productrices de canard pour un total de 53 millions de têtes en 2021. Cela place la France en tête des producteurs européens.
    Pour une touche de caractère, découvrez le foie gras du sud-ouest IGP et le canard de Barbarie Label rouge élevé en plein air.

  • Les saucisses de Montbéliard IGP et de Morteau IGP sont les candidates parfaites pour accompagner vos plats si vous désirez inviter le terroir franc-comtois dans votre assiette. Produites à 5 000 tonnes chacune, l’une et l’autre vous saisiront par leur agréable goût fumé.

Produits de la mer

Assiette de mollusques à déguster
agriculture.gouv.fr
  • Et si vous invitiez la mer dans votre assiette ? Le calmar est tout trouvé pour vos plats d’hiver. De l’Atlantique ou de Méditerranée, ce sont près de 5 000 tonnes de calmars qui sont vendues chaque année en France.
    Le mot « calamar », issu de l’italien « calamaro », provient de la poche de liquide noirâtre de cet animal ; calamarium signifiant « écritoire » en latin. En rondelles ou entier, frit ou farci, il se mariera parfaitement avec une pointe de citron de Menton IGP.

  • Au sortir des fêtes de fin d’année où les fruits de mer ont eu la part belle, n’hésitez pas à remettre le couvercle avec les palourdes. Ces mollusques sont pêchés et élevés dans l’Atlantique et en mer Méditerranée pour un total proche de 1 000 tonnes. La palourde a une taille réglementaire de 3,5 cm. Riche en protéines et pauvre en lipides, la palourde tient une place de choix dans une alimentation équilibrée.

  • Pour vos plats d’hiver, le lieu noir de l’Atlantique Nord se mariera très bien avec un petit filet d’huile d’olive. Vous pourrez varier les préparations, que ce soit à la poêle ou au four. Le label Pavillon France vous garantira une fraîcheur optimale, une traçabilité maîtrisée et un poisson contrôlé de la mer à l’assiette.

Fromages

vignette AOP Brocciu Corse
AOP Brocciu Corse
  • Pour finir vos repas « à la corse », vous pouvez déguster une part de Brocciu AOP. Ce fromage de chèvre ou de brebis est confectionné en Corse depuis plusieurs millénaires.
    Le Brocciu se consomme après novembre et entre dans la composition de nombreux plats typiques corses dont la fiadone, célèbre flan traditionnel. En 2020, plus de 350 tonnes ont été commercialisées.
    Souple et moelleux, il se marie harmonieusement avec un vin blanc sec du Roussillon.

  • Le terroir de l’Aubrac a aussi des atouts pour cet hiver. Son fromage au lait de vache Laguiole AOP est façonné dans les régions de la Lozère et de l’Aveyron. Plusieurs variétés existent, affinées de 4 à 24 mois. Chaque année, près de 700 tonnes de Laguiole AOP sont produites.

  • Et si vous dégustiez un fromage à la forme atypique pour ponctuer vos repas d’hiver : le Valençay AOP ?
    Produit dans le Centre Val-de-Loire à 300 tonnes en 2020, ce fromage de chèvre enferme sous sa pâte fine et onctueuse des arômes allant de la noix fraîche aux fruits secs. Le Valençay se marie divinement avec son homonyme viticole, le Valençay AOC, en rouge, blanc et rosé. Sa forme pyramidale, sans pointe, est particulièrement originale. La petite histoire nous rapporte que le haut du fromage aurait été étêté, rappelant l’échec de la campagne d’Égypte de Napoléon.

  • L’hiver est l’occasion de mettre un peu du nord dans votre assiette, et pour cette occasion, quoi de mieux que le Maroilles AOP, le plus fin des fromages forts. Âgé d’un millénaire, ce fromage au lait de vache est concocté à la Thiérache, territoire des Hauts-de-France. Chaque année, c’est plus de 4 000 tonnes de ce fromage qui sont produites. Rendu célèbre dans toute la France grâce au film Bienvenue chez les Ch’tis, ce fromage est l’ingrédient phare de la tarte au maroilles.

Fruits

étalage d'ananas
Cheick Saidou/agriculture.gouv.fr
  • L’hiver, c’est aussi la saison des agrumes. De novembre à janvier, faites bronzer vos papilles avec le soleil de la Méditerranée grâce à la clémentine de Corse IGP. Ce sont près de 30 000 tonnes de clémentines issues de l’île de Beauté qui sont produites chaque année.
    C'est en 1925 que la première clémentine corse apparaît. Elle est, plus tard, un cadeau de Noël offert aux jeunes pensionnaires des orphelinats.

  • Cet hiver, n’hésitez pas à agrémenter vos préparations d’un zeste de citron. Issu des Alpes-Maritimes et de Corse, cet agrume est produit à plus de 22 000 tonnes en 2021.
    De février à décembre, le citron de Menton IGP sera l’atout pour ensoleiller vos plats.
    Le saviez-vous : depuis 1934, la ville de Menton organise la fête du citron pendant trois semaines, au mois de février. À cette occasion, des chars défilent dans les rues de la ville, décorés de citrons et d’oranges.

  • L’ananas est ce fruit qui apportera une note acidulée à votre hiver ! La production est portée par la Guyane et La Réunion avec 32 000 tonnes produites en 2021. L’ananas victoria de La Réunion vous séduira par son goût particulièrement sucré et fruité. Si un ananas entamé doit être gardé au frais et protégé par un film alimentaire, il peut aussi être conservé entier deux jours à température ambiante.
    Cultivé par les Amérindiens, l’ananas a été introduit en Europe par Christophe Colomb. Louis XIV essaya d’en faire cultiver dans les serres du château de Choisy-le-Roi, mais sans beaucoup de succès...

  • Le début d’année est l’occasion de conclure vos repas par des poires d’hiver. Elles sont cultivées en Provence-Alpes Côte-d'Azur, Auvergne-Rhône-Alpes et Centre-Val de Loire. 5 000 tonnes de poires d’hiver ont été produites en 2021, dont la variété poires de Savoie IGP.

  • Et si vous testiez la noix pour des préparations à croquer ? La noix est récoltée en novembre pour être consommée l'hiver. En 2021, ce sont plus de 40 000 tonnes de ce fruit qui ont été récoltées. La France est le premier producteur européen et la production se concentre essentiellement en Rhône-Alpes, en Aquitaine et en Midi-Pyrénées, avec les noix du Périgord et de Grenoble en AOP.
    Une noix de huit millions d’années a été retrouvée lors de fouilles archéologiques en Ardèche, mais ce n’est qu’au XVe siècle que son commerce prospère en France.

Les autorités sanitaires recommandent aux populations fragiles de ne pas consommer de lait cru ni de fromages au lait cru. Ces préconisations concernent :

  • les jeunes enfants, et particulièrement ceux de moins de 5 ans ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes immunodéprimées, c'est-à-dire les personnes déjà malades, très fatiguées voire hospitalisées.

En savoir plus sur les recommandations concernant le lait cru

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Source : chiffres de production Agreste 2021 

Voir aussi