Le Centre d'études et de prospective (CEP)

Dans un monde ouvert et globalisé, il est nécessaire de connaître et d'anticiper pour piloter les affaires publiques autrement qu'en réaction à des crises. C'est la raison pour laquelle les fonctions de veille, de prospective et d'évaluation ont été renforcées au sein du ministère avec la création du Centre d'études et de prospective (CEP) en 2008. Ses travaux contribuent au débat public et proposent des éléments de réflexion aux acteurs en charge de la définition des politiques. Le CEP fournit des analyses et des outils de pilotage sur des sujets complexes d'envergure nationale et internationale : réforme de la PAC, marchés et prix, conduites alimentaires et acteurs des systèmes alimentaires, agronomie et pratiques culturales, questions énergétiques et climatiques, sécurité sanitaire, nouvelles ruralités, mondialisation et pays émergents, emplois et compétences, etc. En lien avec les priorités stratégiques du ministère, le CEP anime le programme ministériel d'études et de recherches, pilote des groupes de travail (prospective, analyse économique, etc.), organise des conférences, assure des formations et fonctionne comme un centre de ressources (appui, conseil, expertise, aide méthodologique). Il publie, sous divers formats, ses propres travaux ainsi que ceux d'auteurs extérieurs.

Pour plus d'information, consulter :


Évaluation des politiques publiques

Le Centre d’études et de prospective (CEP) fournit aux services du ministère une assistance à maîtrise d'ouvrage dans la conception, le lancement, la conduite et la valorisation d'évaluations réalisées par des tierces parties indépendantes. Son expertise est régulièrement actualisée grâce au suivi des évaluations conduites hors de France et des avancées méthodologiques issues de la recherche. Le CEP propose aussi des formations à l'évaluation des politiques publiques, avec l'objectif de diffuser l'attitude et la culture évaluatives.
01/03/2019
Info +

Prospective Agriculture énergie 2030, l'agriculture face aux défis énergétiques

Basée sur les travaux d’un groupe d’une quarantaine de personnes et pilotée par le Centre d’études et de prospective (CEP), la prospective Agriculture Énergie 2030 invite à sortir du court-termisme en éclairant les acteurs sur les défis et les opportunités que soulève la question énergétique en agriculture. Après un diagnostic complet des enjeux actuels, ce travail présente quatre scénarios d’évolution contrastés et chiffrés à l’horizon 2030, ainsi que des orientations stratégiques pour l’action publique. 
01/03/2019
Info +

Les activités du CEP

Pour accomplir ses trois principales missions (veille, prospective, évaluation), contribuer au débat public et appuyer les acteurs en charge de la définition des politiques, le CEP réalise diverses activités.
01/03/2019
Info +

Les missions du CEP

Le Centre d'études et de prospective (CEP) a été créé en 2008 pour développer et promouvoir des missions de veille, de prospective et d'évaluation.
01/03/2019
Info +

MOND'ALIM 2030

L’objectif de l’exercice est de contribuer à mieux comprendre la mondialisation à l’œuvre dans les systèmes alimentaires, ses tendances lourdes comme les basculements en cours ou les ruptures possibles, et d’en tirer des enseignements pour l’action du ministère comme pour celle de ses partenaires.
01/03/2019
Info +

Transformations sociétales et grandes tendances alimentaires - document de travail n°13

Comprendre les grandes transformations de la société est nécessaire pour saisir l'origine, l'ampleur et le sens des évolutions de la consommation alimentaire : ce Document de travail présente six grands moteurs sociétaux rendant compte de certaines des tendances alimentaires, et propose, sous forme de fiches, une synthèse des connaissances disponibles en la matière.
27/02/2019
Info +

Bulletin de veille - février 2019

Au sommaire de ce bulletin, des articles traitent notamment d'une publication de l'Académie d'agriculture de France sur le secteur laitier, d'une étude commandée par le Parlement européen comparant les politiques agricoles de cinq pays, du Rapport 2019 sur les risques globaux du Forum économique mondial, de deep learning et agriculture, du rapport de la mission d'information commune de l'Assemblée nationale sur le foncier agricole, de la bioéconomie basée sur la forêt en Europe comme stratégie efficace pour décarboner l'économie mondiale, d'une étude montrant qu'au niveau mondial les femmes se déclarent plus en insécurité alimentaire que les hommes, de la revue The Lancet entamant une année dédiée à la nutrition, de l'impact des réserves marines intégrales de petite taille au Brésil sur l'abondance et la taille des poissons d'intérêt économique, de la mesure et de l'impact de la participation des pays aux chaînes de valeur mondiales agricoles et agroalimentaires, de la résilience incertaine des agriculteurs familiaux dans un contexte d'aménagement hydraulique au Sénégal, de l'avis du CESE sur l'innovation en agriculture, et des territoires d'activité des professionnels suisses du contrôle sanitaire des aliments. Les ouvrages Mondes ruraux et classes sociales, L'embourgeoisement : une enquête chez les céréaliers et L'éthique de la terre, ainsi que les DVD Les paysans ne sont pas à vendre. Treize documentaires font également l'objet de billets.
20/02/2019
Info +

Pages