Dossier

La restauration collective en mutation

La restauration collective regroupe quatre grandes catégories de restauration : scolaire (crèche, maternelle, primaire, collège, lycée, université), médico-sociale (hôpitaux, maisons de retraite), d’entreprise (restaurants administratifs et d’entreprise) et autres (centre de vacances, armée, prison etc.). Publique ou privée, elle revêt un caractère social dans le sens où elle propose des repas à un prix modéré.

La loi Agriculture et Alimentation, dont l'un des objectifs est de favoriser une alimentation saine, sûre et durable pour tous, prévoit de nombreuses dispositions pour la restauration collective. La plus emblématique étant celle d'introduire 50% de produits durables ou sous signes d'origine et de qualité (dont 20% de produits bio) dans la restauration collective publique depuis le 1er janvier 2022.

Pour atteindre ces objectifs, France Relance alloue 50 millions d'euros aux cantines scolaires des petites communes pour former les personnels et acquérir les équipements permettant de cuisiner des produits frais et de qualité. Ce soutien bénéficie déjà à 100 000 élèves.

Le programme « lait et fruits à l'école » est également un levier pour atteindre les objectifs de la loi EGalim pour l’approvisionnement de la restauration scolaire en produits durables et de qualité.

Tous les articles sur la restauration collective