Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire : les partenaires s'engagent
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

Le Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire vise à réunir l’ensemble des parties prenantes, tout au long de la chaîne alimentaire, pour réduire de moitié le gaspillage alimentaire à l’horizon 2025. De nombreux partenaires s’engagent aux côtés de l’État pour relever ce défi.

Un bilan du Pacte 2017-2020 est en cours de réalisation par la Direction générale de l'alimentation. Il permettra de faire le bilan du degré de réalisation des engagements de l'État et des partenaires, et de se concerter sur la suite à apporter au Pacte après 2020.

À télécharger

Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire 2017-2020 (PDF, 346.6 Ko)

16 mesures déclinent ces engagements de manière très opérationnelle :

2 mesures transversales concernent l’ensemble des parties prenantes

  • Mesure 1 : Participer aux travaux du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Mesure 2 : Collaborer avec les services de l’État et relayer les résultats des travaux menés conjointement

14 mesures rassemblent les partenaires en fonction de leur champ d’action

  • Mesure 3 : Participer à la quantification du gaspillage alimentaire
  • Mesure 4 : Promouvoir le don alimentaire
  • Mesure 5 : Soutenir les dispositifs de collecte et de redistribution des dons alimentaires
  • Mesure 6 : Accompagner les acteurs de la restauration collective d’un territoire donné dans des opérations de prévention du gaspillage alimentaire et de don alimentaire
  • Mesure 7 : Développer des dispositifs de récupération, de transformation et de don des invendus sur les marchés alimentaires publics
  • Mesure 8 : Favoriser l’essaimage du glanage et participer au développement des bonnes pratiques associées
  • Mesure 9 : Favoriser l’émergence des pratiques innovantes en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Mesure 10 : Favoriser l’émergence de nouveaux partenariats entre acteurs/secteurs de la chaîne alimentaire
  • Mesure 11 : Mettre en œuvre des actions de prévention et/ou réduction du gaspillage alimentaire en interne
  • Mesure 12 : Soutenir et participer à des actions de sensibilisation et d’éducation des acteurs au sein de son réseau d’influence
  • Mesure 13 : Soutenir et participer à des actions de sensibilisation du grand public
  • Mesure 14 : Soutenir la formation initiale des futurs professionnels de l’alimentation
  • Mesure 15: Soutenir la formation continue des futurs professionnels de l’alimentation
  • Mesure 16 : Participer à la définition d’une position française en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire portée par l’État au sein des instances européennes et internationales

La liste des partenaires et leurs engagements

En complément des engagements transversaux, les partenaires suivants s’engagent à :

Focus sur quatre signataires du pacte

Fondée en 2016, cette entreprise propose des solutions aux citoyens pour lutter contre le gaspillage et la précarité alimentaires, à travers plusieurs « outils ». Elle organise  notamment des collectes de produits de première nécessité faites en magasin pour venir en aide aux personnes les plus démunies.

HopHopfood souhaite donner aux citoyens et aux commerçants solidaires les moyens d'aider leurs voisins à mieux manger à travers une application de dons entre particuliers. Il s'agit de dons sans contrepartie. Ce don nécessite aussi une rencontre qui favorise ainsi le lien social. Il y a aujourd’hui 80 000 téléchargements et 200 à 300 produits donnés par jour.

L'entreprise a fondé le premier réseau de garde-mangers solidaires, pour faciliter les dons et collectes alimentaires entre citoyens. Ce sont des meubles recyclés, construits en partie par des personnes en insertion, toujours sous la surveillance bienveillante d'une structure d'accueil et de deux "anges-gardiens". Les donateurs y déposent leurs dons et les personnes le souhaitant peuvent aller les y chercher. Une vingtaine de garde-mangers sont installés à Paris, Montrouge, Poitiers et Bordeaux. Leur objectif est d’atteindre 200 nouveaux garde-mangers de plus installés en Île-de-France d'ici l'été 2021 (avec le soutien de l'Ademe IdF, de la Région IdF et de la Fondation Carrefour).

Hophopfood veut également sensibiliser les citoyens, au moyen de collectes alimentaires régulières et d'interventions dans les médias comme dans diverses conférences.

Depuis 2016, Linkee vient en aide aux plus démunis en luttant contre le gaspillage alimentaire et assure le flux permanent de produits alimentaires de qualité, invendus ou en surplus, vers les plus démunis, noue de nouveaux partenariats avec les professionnels de l'alimentaire et avec les associations et facilite l'action citoyenne. 

Grâce à plus de 2 500 bénévoles et nos 200 partenaires du secteur de l'alimentation et du milieu associatif, Linkee fait de la lutte contre le gaspillage alimentaire une solution anti-précarité, en réunissant les artisans, traiteurs, festivals, événements, entreprises de la restauration collective, moyennes et grandes surfaces, etc., tous ceux qui ont des surplus alimentaires qui ne souhaitent pas jeter. Ils font ainsi le lien avec les associations qui distribuent repas, vivres, denrées et boissons chaudes à celles et ceux qui en ont le plus besoin.

Implantés à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, Excellents Excédents font de la redistribution d’excédents de la restauration, depuis 2015, en mettant en place une organisation de valorisation d’excédents au profit d’associations.  

Leur chambre froide leur permet de réceptionner les composantes de repas issues des cuisines centrales de leurs partenaires-donateurs, de les étiqueter et de préparer les commandes dans des conditions optimales, en respectant rigoureusement la chaîne du froid et la sécurité alimentaire, conformément aux exigences de la réglementation sanitaire. Ils sont équipés pour livrer jusqu’à 1000 repas/jour.

Leur organisation leur permet d’assurer une parfaite traçabilité des processus de récupération et de redistribution, et de répondre ainsi aux exigences de qualité et de sécurité de leurs donateurs et des consommateurs de nos repas.

"NOUS, épiceries anti-gaspi", fondé en 2018, est un réseau de magasins spécialisé dans la distribution de produits invendus (DLC courtes, défaut d'emballage ...), ils proposent donc à leurs clients des produits écartés des circuits de distribution traditionnelle à des prix inférieurs à ceux des enseignes conventionnelles.

Leur ambition est de rendre les clients engagés pour lutter efficacement contre le gaspillage, rendre la consommation responsable et améliorer le pouvoir d’achat.

Ils veulent déshabituer les consommateurs aux produits formatés et bien calibrés, et prouver que des produits moins jolis sont tout aussi délicieux.

Vous souhaitez vous engager aux côtés de l’État et des partenaires déjà mobilisés ?

N’hésitez pas à prendre contact dès à présent avec le Bureau du Pilotage des Politiques de l’Alimentation à l’adresse suivante : pacte-antigaspi@agriculture.gouv.fr