Le pomelo, le fruit juteux de l'hiver
Checik Saidou / agriculture.gouv.fr
Le pomelo (bien plus répandu que le pamplemousse !), « pomme melon », est un allié incontournable de l'hiver. Comment bien le choisir et le conserver ? Quelles sont les précautions à prendre avant de le consommer ?

À ne pas confondre

Le pomelo vient des Caraïbes, tandis que le pamplemousse est originaire d'Asie du Sud-Est. Autre différence : sa chair est plus juteuse et sa peau plus fine.


Jaune, rouge, ou rose, il en existe différentes variétés. Les pomelos roses ne sont pas plus sucrés que les blancs.

Cet agrume se déguste cru, en entrée ou en dessert. Il se prête également au jeu du sucré salé, pour relever les plats de poissons, fruits de mer comme les crevettes.  Il peut également remplacer le vinaigre dans les salades pour apporter un goût acidulé.

Antioxydants, vitamines C… cet agrume regorge de nutriments. Mais attention : ce fruit frais peut augmenter les effets indésirables de certains médicaments voire augmenter leur efficacité, dans le cadre de traitement contre le cholestérol et l'hypertension notamment.

Comment le choisir ?

Pour avoir un fruit le plus juteux possible, choisir un pomelo à la peau ferme et brillante. Plus il est lourd, plus il contient de chair.

Comment le conserver ?

Une fois pelé ou en jus, le pomelos peut se conserver au congélateur.

La production française de pomelos

En France, les régions productrices de pomelos sont la Corse, la Guadeloupe et la Guyane. En 2017, 9 700 tonnes de pomelos ont été produits.

Source : Agreste.

Voir aussi