Clémentine, mandarine : quelles différences ?
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
On l’épluche, on la croque, on la déguste, mais on oublie souvent son histoire. D’où vient ce petit fruit juteux et vitaminé à mi-chemin entre l’orange et la mandarine ?

La clémentine a vu le jour près d’Oran en Algérie. En 1902, le père Clément, chef des pépinières de l’orphelinat de Misserghin, découvre un arbre qui ne ressemble pas à ses mandariniers. En goûtant son fruit, il découvre un produit sucré, sans pépin et facile à éplucher. La clémentine est née, fruit issu d’un croisement naturel entre la fleur de mandarinier et le pollen d’oranger.

C'est en 1925 que la première clémentine corse apparaît. Un climat tempéré, des pluies régulières, des plantations en pente et en altitude... L’île de beauté offre des conditions climatiques et géographiques exceptionnelles. Ces conditions donnent un fruit à la couleur et au goût très appréciés de tous les connaisseurs. En 2007, la clémentine de Corse a obtenu une Indication géographique protégée (IGP).

Comment choisir des clémentines ?

Elles doivent être intactes, fermes, bien colorées et sans parties molles (signes de pourriture). Une fois à la maison, évitez de les mettre au réfrigérateur, elles se conservent naturellement quatre à cinq jours à température ambiante. On peut éventuellement congeler les quartiers détachées.

Le saviez-vous ?

Tout comme l'orange, la clémentine est un fruit synonyme de fêtes. Autrefois, les jeunes pensionnaires des orphelinats en trouvaient une au pied de leur lit en guise de cadeau de Noël.

Clémentine, mandarine quelle différence ?

La mandarine est légèrement plus grosse que la clémentine et contient beaucoup de pépins. Quant à la clémentine, elle est moins parfumée et est plus facile à éplucher. Issue de la mandarine, elle la remplace de plus en plus sur les marchés.

La production française

34 358 tonnes de clémentines et de mandarines ont été récoltées en 2019 en France (source : Agreste).

Voir aussi