Le citron de Menton ou le caviar de la Riviera
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
À quelques kilomètres de Nice et de la frontière italienne, au cœur de la côte d’Azur, la petite ville de Menton bénéficie d’un climat exceptionnel ensoleillé, doux et peu pluvieux. La cité est réputée pour ses jardins en escaliers qui surplombent la Méditerranée. Derrière ces façades, dans ces collines, se cache le trésor de la ville : les citrons de Menton.

Symbole de la ville de Menton où il est cultivé depuis 1341, le citron de Menton a obtenu l'Indication Géographique Protégée (IGP) en octobre 2015. Une décision de la Commission européenne qui permet de garantir et protéger la mention « citron de Menton » sur l’ensemble du territoire européen.

C'est l’absence de gel, la douceur du climat et la composition du sol en « grès de Menton » qui font la spécificité du citron de Menton et lui permettent de développer son acidité, sans excès de sucre ni amertume. Outre son goût, le citron de Menton se distingue par sa couleur jaune vive lorsque le fruit arrive à maturité. L’écorce du fruit est aussi riche en huile essentielle ce qui lui donne un parfum unique aux notes de citronnelle. Seules 4 communes des Alpes-Maritimes produisent ce citron : Menton, Roquebrune, Sainte-Agnès et Castellar. 

Sa forme est elliptique, sa couleur jaune vif, et son écorce est très fournie en huile essentielle. Il a des notes de citronelle. La production connaît depuis les années 90 une dynamique nouvelle car elle bénéficie d’une politique de préservation.

Le citron de menton en chiffres

  • Plus de 5 000 arbres ont été plantés dans les années 90.
  • Aujourd’hui une quinzaine de producteurs ramasse à la main près de 200 tonnes de citrons par an.
      

Le saviez-vous ?

Depuis 1934, la ville de Menton organise la fête du citron pendant trois semaines, au mois de février. Lors de cette fête, des chars défilent dans les rues de la ville, décorés de citrons et d’oranges.
Plus d’infos sur www.fete-du-citron.com.

Voir aussi