Le Centre d'études et de prospective (CEP)

Dans un monde ouvert et globalisé, il est nécessaire de connaître et d'anticiper pour piloter les affaires publiques autrement qu'en réaction à des crises. C'est la raison pour laquelle les fonctions de veille, de prospective et d'évaluation ont été renforcées au sein du ministère avec la création du Centre d'études et de prospective (CEP) en 2008. Ses travaux contribuent au débat public et proposent des éléments de réflexion aux acteurs en charge de la définition des politiques. Le CEP fournit des analyses et des outils de pilotage sur des sujets complexes d'envergure nationale et internationale : réforme de la PAC, marchés et prix, conduites alimentaires et acteurs des systèmes alimentaires, agronomie et pratiques culturales, questions énergétiques et climatiques, sécurité sanitaire, nouvelles ruralités, mondialisation et pays émergents, emplois et compétences, etc. En lien avec les priorités stratégiques du ministère, le CEP anime le programme ministériel d'études et de recherches, pilote des groupes de travail (prospective, analyse économique, etc.), organise des conférences, assure des formations et fonctionne comme un centre de ressources (appui, conseil, expertise, aide méthodologique). Il publie, sous divers formats, ses propres travaux ainsi que ceux d'auteurs extérieurs.

Pour plus d'information, consulter :


L'équipe du CEP

Le CEP est dirigé par Bruno Hérault, sous-directeur de la prospective et de l’évaluation.
11/12/2019
Info +

Bulletin de veille - novembre 2019

Au sommaire de ce bulletin, des articles traitent notamment du rapport du Conseil d'Etat sur les expérimentations pour des politiques publiques plus efficaces et innovantes, des assurances des risques incendie en forêt, de risques et systèmes alimentaires, des grandes tendances agricoles et alimentaires mondiales et des perspectives pour l'Europe, d'une transition agricole et alimentaire durable portée par les légumineuses, d'un rapport d'information du Sénat sur la sous-utilisation des fonds structurels européens en France, des propositions de France Stratégie pour une prochaine PAC plus agro-écologique, de la politisation de la cause animale, de bien-être animal et ODD, de pollinisation par les abeilles, pesticides et culture du colza, d'une géographie des transitions agro-écologiques en France, ou encore de la fermentation de précision comme potentielle technologie disruptive à 2030. L'ouvrage Cause animale, cause du capital fait également l'objet d'un billet et un portrait est consacré au Centre for Environment, Fisheries and Aquaculture Science (Cefas).
19/11/2019
Info +

Les scieries de feuillus du futur : quel modèle industriel ? - Analyse N°143

Cette note présente les principaux éléments d'une étude sur les scieries de feuillus françaises : partant d'une analyse du tissu industriel et des marchés, elle propose un schéma d'organisation cible, des trajectoires de transformation et dégage des pistes d’action pour les pouvoirs publics et la profession.
14/11/2019
Info +

Pages