Santé / Protection des animaux

Peste porcine africaine (PPA) : Stéphane Travert renforce les mesures pour prévenir l’introduction de la maladie en France

Stéphane Travert, a réuni les représentants de la filière porcine et des chasseurs pour évoquer de nouvelles mesures à prendre pour prévenir l’introduction sur notre territoire de la peste porcine africaine. Le ministre a réaffirmé que tout doit être mis en œuvre, en collaboration étroite avec les professionnels de l’élevage et les chasseurs, pour conserver notre statut indemne de la maladie et préserver ainsi la santé de nos troupeaux et nos marchés à l’exportation.
02/10/2018
Presse

Plan d’actions contre la peste porcine africaine

Ce plan d'actions de prévention, de surveillance et de lutte contre la peste porcine africaine a été validé par le comité de pilotage sanitaire porcin et les membres du Comité National d'Orientation de la Politique Sanitaire Animale et Végétale (CNOPSAV1), ainsi que l’ONCFS et la FNC, réunis le 14 septembre 2018.
21/09/2018
Info +

Animation - La peste porcine africaine

Cette animation réalisée par la EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) explique tout sur la peste porcine africaine : de quoi s'agit-il et comment protéger les porcs domestiques des infections ? Des causes et des symptômes aux mesures de précaution, une liste des meilleures pratiques sur la façon de protéger les animaux de ferme et les populations de sangliers de la PPA.
14/09/2018
Info +

Plan Écoantibio 2 : « Les antibios, comme il faut, quand il faut »

Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation diffuse du 29 août au 5 novembre 2018 la campagne de communication du plan Écoantibio 2 dans la presse spécialisée, déclinée, comme l'an dernier, autour du message « Les antibios, comme il faut, quand il faut ». Elle s'adresse aux éleveurs des différentes filières de productions animales et aux vétérinaires ; elle a été étendue cette année aux propriétaires d'animaux de compagnie.
28/08/2018
Presse

Animaux domestiques : les sanctions encourues pour abandon

En France, l’abandon d’un animal domestique est assimilable à un acte de cruauté passible de 2 ans d’emprisonnement et 30 000€ d’amende. Si vous ne pouvez emporter votre animal sur votre lieu de vacances, sachez que des pensions pour animaux existent. Des inspections peuvent y être réalisées dans le cadre de l’Opération "Protection animale vacances".
06/08/2018
Info +

Pages