Antibiotiques : les règles à respecter pour la santé des chiens et des chats
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Être propriétaire d’un chien ou d’un chat implique de veiller à la bonne santé de son animal, mais également à son bien-être. En cas de maladie bactérienne, le vétérinaire peut prescrire des antibiotiques. Certaines règles fondamentales doivent être suivies afin de lutter contre l'antibiorésistance.

Tout comme les humains, les animaux de compagnie ont besoin d’être suivis sur le plan médical. En cas de maladie, le vétérinaire est le référent à qui s’adresser.

En fonction du diagnostic et uniquement si cela est indispensable, le vétérinaire prescrit des antibiotiques. Ces médicaments sont essentiels car ils combattent les bactéries responsables des infections, ils sont uniquement délivrés par les vétérinaires et les pharmaciens.

Il est important de bien suivre le traitement sous peine de le voir échouer. Veillez donc à respecter les doses et la durée de traitement prévue, même si l’animal va mieux, afin de prévenir l'antibiorésistance.

Qu’est-ce que l’antibiorésistance ?

L'antibiorésistance est la résistance des bactéries aux antibiotiques. Elle vient d'un usage des antibiotiques en trop grande quantité ou d'un mauvais usage des antibiotiques qui génère de la résistance et rend l'antibiotique inefficace. Cela en fait évidemment un enjeu de santé majeur, qui concerne à la fois l'Homme, l'animal et l'environnement.


À travers le plan Écoantibio, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation a mis en place des actions concrètes pour relever le défi majeur et mondial que représente la perte d'efficacité des antibiotiques, due à l'antibiorésistance.

Chats et chiens : les gestes au quotidien

La santé d'un animal de compagnie commence par des principes basiques : lui fournir une alimentation adaptée à ses besoins, le tenir à jour de ses vaccins et le traiter régulièrement contre les parasites (vers, puces, tiques...).

Pour éviter ou limiter la transmission et la multiplication de bactéries pouvant conduire à des infections, voici quelques règles d'hygiène à respecter :

  • rincer l’animal à l'eau claire quand il est sale et après chaque baignade (mer, lacs, rivières...) ;
  • désinfecter ses plaies à l'aide d'une solution antiseptique ;
  • assurer son hygiène bucco-dentaire (lui laver régulièrement les dents avec un produit adapté aux animaux ou lui donner des éléments à ronger comme des os, des bâtons ou des sticks) ;
  • nettoyer ses yeux, ses oreilles (surtout si elles sont tombantes) ;
  • maintenir propres les lieux de repos de l’animal ainsi que ses gamelles de nourriture et d'eau ;
  • inspecter son animal après chaque promenade pour s'assurer de l'absence de blessures, de tiques ou d'épillets (ne pas oublier les espaces entre les doigts et l'intérieur des oreilles) ;
  • entretenir régulièrement son poil en fonction de la nature de son pelage ;
  • couper les griffes de votre animal lorsque celles-ci sont trop longues.

La vaccination, un acte de protection

Il est important de faire vacciner son animal de compagnie. La vaccination est la meilleure protection contre les maladies infectieuses collectives et individuelles. Elle stimule les défenses immunitaires de l’organisme et lui permet de résister aux bactéries et aux virus dont certains sont mortels. Lors d’une consultation vaccinale, le vétérinaire donne des conseils pour garder son animal en bonne santé (lutte contre le surpoids, le parasitisme, troubles du comportement, etc.), mais peut aussi dépister des maladies et les traiter à temps.

Voir aussi