Agritourisme : tous à la ferme !
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Plutôt dégustation de vin, promenade à cheval ou encore fabrication de beurre de baratte ? L’agritourisme, ce sont des ventes en direct à la ferme, mais aussi des séjours en immersion sur les exploitations agricoles, des échanges avec les professionnels pour (re)découvrir l’agriculture française, le temps d’un week-end ou plus.

L’agritourisme, c’est-à-dire le tourisme rural, séduit de plus en plus les vacanciers. Deux réseaux principaux recensent les différentes formules disponibles partout en France : « Bienvenue à la ferme », marque des Chambres d’agriculture, et « Accueil paysan », une association qui promeut l’agriculture paysanne. « Parmi nos valeurs figure le tourisme social, avec des pratiques tarifaires pour favoriser l’accueil de tous, » précise Pierre-Jean Barthèye, co-président de la structure.

Loisirs, gîtes, hébergements insolites, mais aussi activités culturelles… Les offres ne manquent pas. « Depuis 32 ans, notre réseau "Bienvenue à la ferme" propose de vivre des expériences sous différentes formes », explique Isabelle Perry, responsable de l’agritourisme et elle-même agricultrice adhérente. Sur son exploitation laitière de Dommartin Les Remiremont, dans les Vosges, elle invite ses hôtes à visiter les lieux et nourrir les animaux.

À la découverte des territoires ruraux

« Les fermes découvertes sont très prisées des familles avec enfants. Les parents ont souvent un membre de leur famille qui était agriculteur, ils veulent ainsi renouer avec leurs racines. Un séjour à la ferme permet de faire découvrir à leurs enfants comment une exploitation fonctionne, comment sont fabriqués les produits. C’est également l’occasion pour les agriculteurs de montrer l’évolution de leur métier comme les salles de traites robotisées », poursuit Isabelle Perry.

« L’agritourisme est une excellente opportunité pour les agriculteurs d’expliquer leurs pratiques, comment ils façonnent les territoires ruraux, et de montrer comment ils nourrissent la population », explique Pierre-Jean Barthèye. « Notre association est également très impliquée dans le volet culturel pour la transmission du patrimoine sous toutes ses formes. Le ministère de la Culture nous soutient notamment pour l’organisation du festival de cinéma de Najac (Aveyron) qui a lieu sur une exploitation agricole. »

Autre formule qui a le vent en poupe : le camping à la ferme. « Les vacanciers échangent avec les agriculteurs, découvrent leur métier. Les campings à la ferme offrent une réelle immersion dans la nature, avec davantage d’espace et moins de vacanciers que dans les campings standards, c’est donc plus reposant », explique Isabelle Perry.

En tête des régions les plus « agritouristiques », c’est-à-dire celles avec l’offre d’accueil la plus importante et la plus diversifiée, figurent l’Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine et l’Auvergne. « Au début du déconfinement, les réservations affluaient vers la Bretagne et l’Occitanie », précise Isabelle Perry.

Enfin, les produits locaux sont dégustés grâce aux ventes directes à la ferme ou bien après les avoir fabriqués soi-même.

Plus d'informations sur « Bienvenue à la ferme » et « Accueil paysan ».
 

Les sites remarquables du goût

Ail rose de Lautrec, veau d’Objat, sardines de Saint-Gilles-Croix-de-Vie… Le réseau « les sites remarquables du goût » permet de découvrir la palette de saveurs du patrimoine culinaire français. Entre routes touristiques et bastides, ce réseau recense les différents sites pour découvrir les produits de la mer et des étangs, mais aussi les produits de la terre, ainsi que les professionnels qui les élaborent.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Voir aussi