Sur la route des vins de France
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
De nombreuses routes touristiques sillonnent les vignobles de l’Hexagone. Entre les 140 000 caves et la trentaine de musées, ces parcours permettent de déguster des vins, de rencontrer les professionnels de la filière, mais aussi d’apprécier les paysages et architectures locales : c’est l’œnotourisme made in France.

Des arômes, des parfums et des couleurs… La route des vins, c’est avant tout une expérience plurisensorielle. En 2016, plus de 10 millions de touristes ont pratiqué l’œnotourisme en partant à la découverte des vins de l’Hexagone (source : Atout France 2016).

Le terme « d’œnotourisme » désigne la dégustation de vins, mais aussi des visites de caves, les hébergements qui proposent des séjours immersifs au cœur des vignobles. Voici quelques suggestions de routes des vins français.

La route des vins d’Alsace

La route des vins d’Alsace se parcourt en voiture, à vélo ou même à pied. Elle traverse le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, en passant par le Parc naturel régional des ballons des Vosges. Tout du long de ses 170 km, elle accueille près de 2 millions d’œnotouristes par an, séduits par ses paysages, ses vignobles, châteaux et « plus beaux villages de France », comme Ribeauvillé, Riquewihr, Kaysersberg et Eguisheim. Avec environ 150 millions de bouteilles produites par an, l’Alsace est spécialisée dans le vin blanc.

La route des vins de Bordeaux

Rouges, blancs, rosés… Les vins de la région bordelaise bénéficient d’un climat tempéré, grâce à l’humidité de l’Atlantique. Médoc, Saint-Émilion, Pomerol, Fronsac, Entre-deux-Mers… Il y a 50 Appellations d’origine contrôlée (AOC) sur ce territoire. Il existe de nombreuses routes pour sillonner les vignobles du Bordelais, profiter des vues sur l’estuaire de la Gironde, des églises romanes et des châteaux. Les différents produits de la région et leur histoire sont également présentés à la Cité du vin (Bordeaux), musée spécialisé sur les thématiques des cultures et civilisations du vin.

La route des vins de Bourgogne

Entre l’Auxerrois et le Mâconnais, les vignobles de Bourgogne sont répartis sur l’Yonne, la Saône-et-Loire et la Côte-d’Or. La région compte plus d’une centaine d’Appellations d’origine contrôlée, comme le Chablis, dont la culture a été développée par les Romains au deuxième siècle avant J-C. Au fil des quatre routes (vignobles de l’Yonne, grands crus de Bourgogne, grands vins et vins Mâconnais-Beaujolais), les visiteurs découvrent les territoires et cépages ainsi que les sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, comme Vézelay, et les forêts protégées du Parc naturel régional du Morvan.

La route des vins de Corse

La route des vins de Corse part du Cap Corse au nord, passe par Calvi et Ajaccio pour arriver à Figari. L’île compte neuf Appellations d’origine protégées (AOP) comme le Patrimonio ou le Muscat du Cap Corse. Cette tradition viticole date de l’Antiquité ; une trentaine de cépages autochtones a été conservée. Le taux d’ensoleillement exceptionnel de l’île de Beauté et ses typicités géologiques (sol calcaire, sol granitique) se retrouvent dans les arômes de ses vins.

La route des vins du Jura

Avec ses vins rouges, rosés, blancs, jaunes et effervescents, comme le Crémant du Jura, le Jura offre une mosaïque d’arômes très diversifiés. Parmi eux figure la toute première Appellation d’origine contrôlée française, obtenue en 1936 par l’Arbois, où sont produits des vins rouges. La région offre également une richesse de paysages : cascades de Baume-les-Messieurs, châteaux de Frontenay et de Rosay, ou encore Salines de Salins-les-Bains.

La route des vins de Provence

Célèbre pour ses vins rosés, la Provence est aussi une terre de vins blancs. Des Alpes à la Méditerranée, le vignoble provençal s’étend sur 200 km et sillonne de nombreux sites remarquables comme la montagne Sainte-Victoire ou le massif de la Sainte-Baume. Développée par la Route des Vins de Provence et la Chambre d’agriculture, l’application numérique « Destination Vins de Provence », qui sera disponible début juillet 2020, offre de nombreuses suggestions de visites de domaines de la région, restaurants, caves et bars à vin. Enfin, en plus des oliveraies et de ses vignobles vallonnés, la région offre de belles plages et calanques.

La route des vins du Val de Loire

La Loire sillonne une grande région viticole que l’on peut parcourir aussi bien à vélo qu’en péniche. Les excursions culturelles sont nombreuses : châteaux, orangeries, abbayes, caves… De Chalonnes-sur-Loire (Maine-et-Loire) à Sully-sur-Loire (Loiret), les vignobles du Val de Loire sont situés dans un paysage exceptionnel classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette région possède une palette de vins très diversifiés du fait des nombreux microclimats, générés notamment par l’influence océanique.
 

Zoom sur le label Vignobles & Découvertes

Depuis 2009, Atout France, l’agence de développement touristique de la France, attribue le label Vignobles & Découvertes aux destinations à vocation touristique et viticole qui proposent une offre de produits touristiques multiples et complémentaires (hébergement, restauration, visite de cave et dégustation, musée, événements…). Ces lieux sont recommandés au préalable par le Conseil supérieur de l’œnotourisme.


L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération. 

Voir aussi