Les fermes Dephy : partout en France, des systèmes de production performants et économes en pesticides

Action majeure du plan Ecophyto, le dispositif DEPHY a pour finalité d'éprouver, valoriser et déployer les techniques et systèmes agricoles réduisant l’usage des produits phytosanitaires tout en promouvant des techniques économiques, environnementales et sociales performantes. Le dispositif repose sur un réseau national couvrant l'ensemble des filières de production et mobilisant les partenaires de la recherche, du développement et du transfert.

Le réseau FERME DEPHY rassemble 3 000 exploitations agricoles engagées dans une démarche volontaire de réduction de l’usage de pesticides. Le réseau DEPHY EXPE réunit 41 porteurs de projets répartis sur environ 200 sites expérimentaux, et permet de concevoir, tester et évaluer des systèmes de culture visant une forte réduction de l’usage de produits phytosanitaires.

Carte interactive du réseau DEPHY

Début 2021, les orientations de ce réseau ont été redéfinies suite à des échanges avec l'ensemble des acteurs concernés (130 personnes) et des discussions au sein d’un comité associant les différents partenaires du réseau DEPHY (APCA, Réseau Civam, OFB, FNE, INRAE…).

Les orientations pour la période 2021-2025 confortent le réseau en lui fixant des objectifs pour mieux valoriser les données et pour renforcer le transfert des connaissances, outils et méthodes produits par le réseau auprès des acteurs du développement agricole et des agriculteurs.

Orientations du Réseau DEPHY pour la période 2021-2025 (PDF, 137.51 Ko)

 

« Avec mon groupe Écophyto, je teste des alternatives au glyphosate »

Pour éviter la prolifération des plantes indésirables pour les cultures, Éric Donval, éleveur de porcs et producteur de céréales en Bretagne sur 110 hectares, expérimente la technique du couvert végétal avec d’autres agriculteurs dans le cadre d’un « groupe 30 000 ».
06/12/2019
Info +

« Le zéro chimie, on y arrive, mais il faut un temps d’adaptation »

Pas de glyphosate et réduction des traitements au cuivre. Afin de se donner toutes les chances de réussir ce basculement de pratiques, Fanny Marchal, viticultrice en bio depuis 2010, a rejoint le réseau des fermes Dephy. Elle nous explique son cheminement pour trouver un équilibre entre l’impératif de rentabilité et son exigence environnementale.
05/08/2019
Info +

« Diminuer l'utilisation de traitements demande plusieurs années »

Diminuer l’utilisation des produits phytosanitaires ne se fait pas du jour au lendemain. Ludovic Joiris, céréalier dans l’Essonne, s’est tourné vers l’agriculture de conservation en 2003. Et depuis, chaque année, il fait des essais, pour arriver à son objectif : préserver la biodiversité, enrichir la fertilité de son sol, réduire voire ne plus utiliser de produits phytosanitaires, mais sans mettre en danger la rentabilité économique de son exploitation.
25/06/2019
Info +

Le trichogramme, la star des campagnes

Le biocontrôle c’est utiliser ce que l’on trouve dans la nature pour protéger les cultures (végétaux, animaux, minéraux, etc.). Témoignage de Thierry Houx, viticulteur et membre du réseau Dephy, qui expérimente cette méthode, avec par exemple le trichogramme pour remplacer les insecticides.
08/04/2019
Info +

« Le glyphosate ? Jamais on ne reviendra en arrière »

En Savoie, les 6 hectares du domaine de Mathilde Jacqueline n'ont pas vu un seul herbicide depuis 2008. Un choix évident pour cette amoureuse de son terroir qui mise tout sur la qualité de sa production. Aujourd'hui en conversion bio, le vignoble est en perpétuelle évolution. Témoignage.
30/11/2018
Info +

Pages