Les élèves de l’enseignement agricole s’engagent dans la lutte contre la haine anti LGBT !
17/05/2020
Depuis 2005, chaque 17 mai a lieu la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Cette date symbolique a été choisie pour commémorer la décision de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) de 1990 de supprimer l’homosexualité de la liste des maladies mentales. Cette journée, célébrée dans plusieurs dizaines de pays à travers le monde, a pour but de dénoncer toutes les discriminations faites aux personnes Lesbiennes Gays Bisexuelles Transgenres et de promouvoir les actions de sensibilisation.

Depuis 2005, chaque 17 mai a lieu la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Cette date symbolique a été choisie pour commémorer la décision de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) de 1990 de supprimer l’homosexualité de la liste des maladies mentales. Cette journée, célébrée dans plusieurs dizaines de pays à travers le monde, a pour but de dénoncer toutes les discriminations faites aux personnes Lesbiennes Gays Bisexuelles Transgenres et de promouvoir les actions de sensibilisation.

L'homophobie et la transphobie touchent de nombreux élèves et étudiants  identifiés comme lesbiennes, gays, bi ou trans (LGBT) - qu'ils le soient ou non - mais aussi ceux qui s'écartent de la norme de leur sexe ou encore les jeunes de familles homoparentales. Parfois banalisées, les violences homophobes et transphobes peuvent s'installer dans le quotidien des classes et peu d'élèves osent en parler.

Tout en dénonçant fortement les violences homophobes et transphobes, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation souhaite véhiculer un message positif qui valorise la diversité et invite à s'engager en faveur d'un climat scolaire plus inclusif et plus propice au bien-être et à la réussite de chacun.

Le ministère souhaite ainsi provoquer un changement d'état d'esprit, afin que s'exprime dans les établissements scolaires de la bienveillance à l'égard des jeunes LGBT et que le discours homophobe et transphobe soit combattu par tous les acteurs de l'enseignement agricole.

L’enjeu est grave  car les conséquences de l’homophobie et de la transphobie sont bien connues : le repli sur soi, l’échec scolaire, et des comportements suicidaires voire des suicides.

Pour mener à bien son action de lutte contre la haine anti LGBT, la Direction de l'enseignement et de la recherche a souhaité s’appuyer sur le Conseil National des Délégués Elèves et Etudiants de l’Enseignement Agricole Public.

Les représentants des élèves et des étudiants se sont donc pleinement mobilisés sur deux ans dans la réalisation d'une vidéo de sensibilisation à la lutte contre la haine anti-LGBT, et ce, en 2 étapes :

  • échanges avec l'association MAG jeunes et la DILCRAH ;
  • écriture du scénario et participation au tournage,  avec l'appui  d'Emmeline Cambrils, vidéaste, et de son équipe technique.

La Direction générale de l'enseignement et de la recherche a l'honneur de présenter aujourd'hui leur message de sensibilisation dans cette vidéo :

Voir aussi