Environnement : préserver les sols grâce aux matériels certifiés « éco-épandage »
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
Des apports réguliers de matières organiques sont une solution pour maintenir le bon état organique des sols et leur fertilité. Les équipements d'épandage utilisés pour effectuer ces apports peuvent avoir un impact négatif sur la structure d'un sol... Afin de limiter cela, il existe depuis 2013 une certification dédiée à ces équipements, dont se sont déjà emparés plusieurs constructeurs. Explications.

En 2013, soucieux de préserver les sols, des constructeurs français, accompagnés par l'Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l'environnement et l'agriculture), ont développé la certification « éco-épandage » : les solutions technologiques mises en œuvre sur les épandeurs certifiés sont passées au crible, dans l’objectif de garantir à l’utilisateur des meilleures performances en termes de régularité d'épandage et de préservation des sols. La certification « éco-épandage » a été primée dès le Salon international des productions animales - carrefour européen (SPACE) 2013.
Sa promotion est soutenue par le ministère. Elle est prévue à la fois dans le volet agricole de la feuille de route économie circulaire et dans l'action 48 du Plan biodiversité de 2018.

Un référentiel, un logiciel didactique et un site dédié

Pour permettre cette identification des matériels aux meilleures performances d’épandage, des critères ont été établis par des professionnels équipementiers avec l'appui de l’Irstea.
Le futur utilisateur peut visualiser les ordres de grandeurs des gains apportés par les différentes combinaisons de technologies disponibles grâce à un logiciel disponible en ligne. Cette solution permet aux agriculteurs d'apprécier les bénéfices apportés par les différents équipements de maîtrise de dose existants. Un site dédié propose l’ensemble des informations pour aller plus loin et obtenir les contacts avec équipementiers et chercheurs.

Aujourd'hui, trois constructeurs se sont engagés dans la production de matériels certifiés « éco-épandage » ; ils sont régulièrement présents sur les salons professionnels consacrés aux agroéquipements et à l'élevage.

La gestion durable des sols, une nécessité pour l'agriculture

La transition agroécologique est un axe structurant de la politique du ministère en charge de l'Agriculture. Son objectif est d'utiliser au mieux la nature comme facteur de production, en maintenant ses capacités de renouvellement.

La gestion durable des sols s'inscrit dans cet objectif. Les sols sont le support naturel des activités agricoles de culture et d'élevage. Ils constituent une ressource fragile et précieuse pour assurer une production renouvelable.

En particulier, l'amélioration et le maintien de leur bon état organique et de leur fertilité dépendent d'apports réguliers de matières organiques de qualité. Ces matières organiques peuvent provenir notamment des résidus de culture, mais également des effluents d'élevage et autres matières organiques recyclables.

Quels sont les impacts environnementaux de l'épandage de matières organiques ?

  • L'épandage des matières organiques plutôt que de fertilisants minéraux oblige à mobiliser des volumes de matière importants, à quantité identique d'apport d'éléments nutritifs. Le transport de ces matières nécessite une attention particulière vis-à-vis du risque de tassement des sols qui dégrade la perméabilité des sols à l'air et à l'eau. Les sols tassés deviennent moins aptes à la croissance racinaire et au développement des organismes nécessitant de l’oxygène.
  • L'épandage de ces matières doit également considérer les risques de pertes d'éléments nutritifs utiles aux cultures et de pollution des eaux. Un épandage irrégulier des matières organiques peut conduire à des apports excessifs par endroits et insuffisants à d'autres, ce qui est défavorable à l'atteinte des objectifs de production et de préservation de la qualité de la ressource en eau. Il est essentiel de concilier objectifs de production et préservation des ressources afin de ne pas impacter ces dernières par une gestion inappropriée des apports.

Améliorer la fertilité chimique et biologique des sols en préservant leur fertilité physique est favorable pour les sols, pour l'environnement et pour le résultat économique de l'activité agricole.

Un logo « éco-épandage » pour bien s'y retrouver

Le logo « éco-épandage » certifie les performances des matériels et assure à leurs utilisateurs de disposer de matériels qui permettent de mieux maîtriser les impacts agronomiques et environnementaux de l’épandage de matières organiques dans un objectif de préservation du sol et des performances économiques de l'exploitation agricole.