Wilma et Cécile Némorin, agricultrices
Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr

27 janvier 2022 Info +

Wilma Van den Broek et Cécile Némorin : transmettre le goût de la nature

Wilma Van den Broek et sa fille Cécile Némorin sont les gérantes de la ferme de Wilma, une petite exploitation maraîchère située à Périgny-sur-Yerres, dans le Val-de-Marne. Depuis bientôt 10 ans, elles sont à l’initiative de plusieurs projets de sensibilisation à l’alimentation, du champ à l’assiette. Rencontre avec deux passionnées qui ont à cœur de partager leur amour de la nature avec un large public.

L’aventure commence en 2011, lorsque Wilma Van den Broek entame une formation en maraîchage biologique et fonde son association, les Jardins de Wilma, qui voit le jour sur environ 800 m², implantés au cœur d'un domaine agricole. Ce projet associatif allie nature et rencontres humaines. Dans un premier temps, en collaboration avec des bailleurs sociaux, l’agricultrice installe des jardins partagés au cœur de zones urbaines. « À travers mon association, je souhaite créer du lien entre les résidents et améliorer les conditions de vie de tous », explique Wilma Van den Broek.

Les Jardins de Wilma, un projet au service du collectif

Dans le prolongement de ces premières implantations, Wilma Van den Broek met également en place une cuisine mobile permettant d'apprendre à cuisiner les légumes frais, sous la forme d'un atelier participatif. « Nous nous sommes rendus compte de l’importance de l’alimentation et de la difficulté pour certaines familles de se nourrir. C’est à partir de ce constat que nous avons mis en place un système de distribution de surplus de nos récoltes dans certains quartiers », affirme Wilma Van den Broek.

Elle intervient aussi en tant qu’enseignante au Centre de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA) de Bougainville à Brie-Comte-Robert (Seine-et-Marne), établissement qui accompagne des adultes en reconversion professionnelle.

En 2016, l’opportunité de reprendre l’exploitation se présente à l’agricultrice. D’abord outil de production, le terrain devient lieu d’échanges, de transmission et de découverte de la nature.

Avec l’arrivée de Cécile un nouveau projet voit le jour : l’Atelier Bombylius

« J'ai commencé à suivre les traces de ma mère en 2018, après avoir suivi des études d’ingénieur en génie urbain. Je ressentais le besoin de travailler en plein air, en dehors des bureaux », raconte Cécile Némorin. Lors du premier confinement, en 2020, l’agricultrice commence à monter le projet qu’elle avait en tête depuis plusieurs années : « je voulais créer un atelier qui mêle à la fois activités en plein air, amour de la vie paysanne et mon désir de transmettre. Je rêvais d’un terrain d’exploration et de jeu qui aborde les thèmes liés à la terre », ajoute Cécile Némorin.

Un an plus tard, en avril 2021, Wilma et Cécile fondent l’Atelier Bombylius, qui accueille notamment à la ferme des collégiens sur une période de deux années scolaires. « Nous travaillons avec un collège de notre département situé en zone urbaine, où les jeunes ont besoin de bouger en ayant un lien avec la nature », raconte Cécile Némorin. « Nous souhaitons avant tout partager et faire vivre à notre public une expérience qui leur permet de se mettre au contact du vivant en explorant ce que la nature a à offrir », précise l’agricultrice. « Ces moments d’échanges avec les élèves sont également très enrichissants pour nous : nous apprenons beaucoup avec eux », explique Wilma Van den Broek.

« Nous sommes très heureuses de constater que les élèves se prennent au jeu en mettant la main à la pâte et dans la terre. Cela nous conforte dans l’idée de continuer sur cette nouvelle voie solidaire de l’Atelier Bombylius », conclut Wilma Van den Broek.

Galerie d'images

Pommiers dans un jardin
L'exploitation maraîchère est située à Périgny-sur-Yerres, dans le Val-de-Marne. - Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
Cécile Némorin auprès des légumes de son exploitation
"Je rêvais d’un terrain d’exploration et de jeu qui aborde les thèmes liés à la terre", explique Cécile. - Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
Elèves participant à un atelier d'éducation alimentaire
L'Atelier Bombylius accueille notamment des groupes scolaires. - Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr