25 janvier 2017 Actualité

Protection des forêts : parution de la 5e édition des indicateurs de gestion durable (IGD) des forêts françaises métropolitaines

Les IGD reflètent l’implication du ministère chargé de la forêt dans le processus des Conférences ministérielles de la protection des forêts en Europe.

 

Ces conférences s’attachent, entre-autre, à décliner le concept de gestion durable adopté à la Conférence des Nations-unies sur le développement et l’environnement (Rio, 1992) à la gestion des forêts en Europe. Une fois la définition partagée entre les pays lors de la conférence d’Helsinki, la conférence suivante (Lisbonne,1998) a défini les critères permettant d’assurer une gestion durable des forêts. Parmi eux, "La santé et la vitalité des forêts".

Critère 2 "Santé et vitalité des forêts"

Les changements environnementaux font peser des incertitudes sur l'avenir des forêts et des services qu'elles rendent à la société. Les effets des changements environnementaux nécessitent d'être appréhendés dans leur ensemble par le suivi des pressions prépondérantes qui s'exercent sur l'écosystème forestier (incendies, tempêtes, sécheresses, dégâts phytosanitaires, pollution atmosphérique, pression d'herbivorie, changement climatique, dégâts mécaniques aux sols,etc.) et par le suivi de l'état de santé de l'écosystème (niveau de défoliation des arbres,production ligneuse, fertilité chimique et stock de carbone des sols, biodiversité de l'écosystème,etc.).

Les IGD renseignent sur une partie des pressions s'exerçant sur les écosystèmes forestiers en France métropolitaine :

  • les pollutions atmosphériques acidifiantes ont diminué depuis 20 ans,
  • les attaques de pathogènes ont évolué de manière contrastée. Les principaux épisodes de pullulation se sont terminés ces cinq dernières années : les insectes qui en étaient responsables sont revenus à un état d'endémie soit au terme d'un cycle régulier (processionnaire du pin, tordeuse du mélèze), soit par régulation naturelle du phénomène (scolytes des résineux). En revanche, les impacts de nouveaux agents d'origine exotique se sont étendus (ex : chalarose du frêne et cynips du châtaignier, observés pour la première fois en France respectivement en 2008 et 2010) (indicateur 2.4)
  • l'augmentation importante des prélèvements par la chasse depuis 30 ans reflète une progression des populations d'ongulés et une pression croissante exercée par ces animaux
  • les dégâts dus au vent et aux incendies ont été faibles au cours de la période 2009-2014 par rapport aux deux périodes précédentes (tempêtes de 1999 et 2009, sécheresse-canicule de 2003)

Les indicateurs nous informent aussi sur l'état de santé de l'écosystème :

  • sans connaître de phénomène de dépérissement massif des forêts, l'état de santé des arbres s'est dégradé en moyenne au regard de l'évolution de leur déficit foliaire sur le réseau systématique 16 km x  16  km (indicateur 2.3). Cette tendance globale présente cependant des variations importantes suivant les essences et les contextes géographiques. L'état de santé des arbres s'est particulièrement dégradé dans les contextes de forêt méditerranéenne. Par contraste, les chênes rouvre et pédonculé présentent une tendance remarquablement stable à l'échelle nationale. L'évolution temporelle du déficit foliaire des arbres dépend de l'influence de multiples facteurs et ne peut être attribuée formellement à l'effet d'une évolution du climat. Néanmoins, le suivi intensif mené sur le réseau Renecofor permet de mettre en évidence le rôle prépondérant des variations d'alimentation hydrique d'une année à l'autre. La sécheresse-canicule de 2003 a notamment marqué la période d'observation et semble le point de départ de la dégradation du déficit foliaire de la majorité des essences.
  • la première répétition temporelle de prélèvement des sols sur le réseau Renecofor révèle plusieurs évolutions significatives au cours des 15 dernières années. Malgré la forte diminution des pollutions atmosphériques acidifiantes, les sols les plus acides ont continué à s'acidifier, sans toutefois s'appauvrir en cations nutritifs.

A télécharger