Les cornichons 100% français du Jardin d'Orante
Jardin d'Orante

Des cornichons semés, récoltés, préparés et conditionnés en France avec des ingrédients et emballages français, le tout à un prix accessible, c'est ce que propose l’entreprise Reitzel sous sa marque « Jardin d'Orante ». La filière française s'est reconstruite depuis 2016, du champ au bocal, en Pays-de-la-Loire et Centre-Val-de-Loire.

Le saviez-vous ? 80% des cornichons consommés en France viennent d'Inde. Les presque 20% restants viennent d'Europe de l’Est. Jusqu'à la fin des années 90, ces petits fruits croquants et salés, synonymes de gastronomie française, poussaient encore dans l'Hexagone.

 « L'Inde est le pays d'origine du cornichon : le savoir-faire y est développé, la main d’œuvre moins chère et grâce à la mousson, on peut réaliser trois récoltes par an », explique Aline Martin, responsable marketing et communication de Reitzel. « L’Inde fait partie de nos principaux fournisseurs, mais nous avons souhaité reconstruire une filière cornichons en France ».

Relocaliser la production du cornichon

Créer des emplois en France, proposer aux consommateurs des produits français clairement identifiables et réduire l'impact environnemental en cultivant local, tels sont les trois facteurs qui ont motivé la relance de la filière cornichon français.

En 2016, l'entreprise suisse Reitzel se rapproche de la Chambre d'agriculture du Loir-et-Cher : « nous avons échangé avec des techniciens et des agriculteurs, présenté notre projet de relance ». La marque commence avec deux agriculteurs partenaires et grandit rapidement : « nous travaillons avec 13 producteurs qui sont maraîchers en Sarthe, Loir-et-Cher, Indre-et-Loire et dans le Cher. La culture de cornichons est d'autant plus intéressante qu'elle a lieu entre la campagne de fraise et la campagne d'asperge de nos producteurs. »

Un partenariat avec les agriculteurs

« La gamme des cornichons français Jardin d'Orante a été élaborée avec des agriculteurs partenaires dès 2016. Nous avons proposé une relation tripartite, c'est-à-dire un partenariat très fort entre producteurs, industriels et distributeurs ». Pour relancer la filière de manière pérenne et durable, trois garanties ont été définies.

« Tout d'abord, les agriculteurs bénéficient d'un accompagnement par un ingénieur agronome qui les conseille pour la plantation et la récolte du cornichon. Ils peuvent également être formés par l'association de producteurs « les Cornichonneurs Français » ». Les agriculteurs adoptent des pratiques d'agriculture raisonnée, comme le paillage.

Seconde garantie : l'assurance récolte. « En cas de problème sur la culture, la PME s'engage à rembourser l'agriculteur à hauteur de ses frais d'installation. C'est ce qui s'est produit à l'été 2016 avec les inondations. Pour sécuriser une filière, c'est essentiel qu'il n'y ait pas de risque financier pour nos agriculteurs partenaires ». Enfin, la garantie calibre : « le cornichon est un fruit qui peut doubler de volume en une seule journée. Reitzel s'engage à acheter 100% de cornichons qui sont récoltés dans le champ. Quant aux prix, ils sont négociés en amont de la récolte avec la filière. »

L'entreprise Reitzel en quelques chiffres

En 2019, l’entreprise Reitzel a produit 30 millions de bocaux dans ses ateliers de productions. L’origine des cornichons peut être française, européenne ou encore indienne.

En 2019, la part des cornichons Made in France s’élève à 850 000 bocaux. Ce qui représente plus de 20 hectares de récolte répartis sur 4 départements français.


Plus d'informations sur « le Jardin d'Orante » et le groupe Reitzel.

Voir aussi