Biscuiterie de l'Abbaye : une entreprise pionnière dans le zéro déchet
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
Lonlay-l'Abbaye, au cœur de l'Orne. Dans cette biscuiterie familiale fondée en 1964, tout a été conçu et repensé pour garantir la qualité des produits et favoriser le développement durable à chaque étape de fabrication.

À commencer par les ingrédients : le beurre d’Isigny AOP, présent dans de nombreuses recettes. Les boulangers-pâtissiers travaillent principalement des produits de la région. « L'approvisionnement local, c'est du bon sens », explique Charles Lebaudy, président général de la Biscuiterie de l'Abbaye. « Des silos ont été installés pour la farine. Il y a moins d'emballages, et en une livraison, on peut recevoir plus de quantité ». La Biscuiterie de l’Abbaye entame une véritable démarche développement durable en 2004. Avant de lancer un nouveau produit, l'équipe élabore une fiche carbone pour évaluer son impact sur l'environnement.

Puis, vient la phase de façonnage des pâtes. Produits diététiques, biologiques, issus du commerce équitable, biscuits industriels, gamme 100% végétale… Sans oublier le traditionnel sablé de Normandie. La biscuiterie commercialise 20% de la production sous sa propre marque. « Là aussi, on privilégie le zéro déchet », précise Catherine Guillemot, directrice développement durable. « La pâte passe sous un cylindre en bronze, sur lequel sont imprimées les formes des biscuits. Les biscuits brisés sont réintroduits dans la pâte. En une heure, 1,2 tonne de biscuits est produite. »

Cap sur la cuisson. Toujours dans l'optique du zéro déchet, les biscuits trop cuits sont valorisés auprès d'une entreprise d'alimentation animale. En 2004, l'entreprise a été pilote pour une expérimentation de l'Afnor. « Un audit des fours a été réalisé. Nous avons ensuite ajusté les machines ». Résultat : une réduction de 16% en énergie et de 20% en eau lors des huit dernières années. Des efforts qui se poursuivent jusque dans la construction du dernier four au gaz, qui permettra encore de réduire la consommation. Les radiateurs des ateliers sont alimentés par la chaleur émise par les compresseurs.

Les biscuits sont fin prêts pour le conditionnement. Les produits déclassés ainsi que les essais sont vendus au magasin de l'usine. L'entreprise effectue également des dons auprès des Restos du Cœur. « Nous avons réalisé des études pour réduire les emballages. On utilise 10% de plastique en moins pour les barquettes grâce à un nouveau format ». Toujours dans cette problématique de réduction des déchets, la biscuiterie travaille avec ses fournisseurs pour rendre les films et barquettes plastiques recyclables. « Depuis 2017, nous proposons des biscuits biologiques en vrac. Il a fallu élaborer une nouvelle recette pour fabriquer des produits plus épais, moins friables, qui gardent toute leur saveur et qui résistent à l'humidité ».

Forte de ces initiatives, la biscuiterie de l'Abbaye a remporté de nombreux prix en faveur du développement durable, tel que le prix Entreprises et Environnement, remis par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) en 2010.

L'entreprise en quelques chiffres

  • 1964 : année de création ;
  • 270 employés
  • 280 recettes utilisées ;
  • 8 000 tonnes de biscuits produits en 2018 ;
  • 10 000 visiteurs par an ;
  • 43 millions d'euros de chiffres d'affaires, 11% réalisés à l'export dans 43 pays ;
  • 2019 : reçoit le label Entreprise du patrimoine vivant, qui consacre son savoir-faire d'exception.


Plus d'informations sur la Biscuiterie de l'Abbaye.