Crédit ci-après
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

10 juillet 2024 Info +

Avec RÉGAL, les régions se mobilisent contre le gaspillage alimentaire

En France, plus de 8,7 millions de tonnes de déchets alimentaires ont été générés en 2021 (EUROSTAT, 2021), et ce tout au long de la chaîne alimentaire depuis le producteur jusqu'au consommateur. Toutes les étapes de la chaîne alimentaire, production, transformation, distribution et consommation, participent aux pertes et gaspillages alimentaires. Les données de 2021 montrent que la répartition de ces pertes et gaspillages est inégale selon les maillons de la chaine alimentaire, avec une grande partie du gaspillage générée par les ménages : ce secteur représente près de 47 % du gaspillage alimentaire total.

La loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire a fixé les objectifs nationaux de réduction du gaspillage alimentaire : depuis le 11 février 2020, l’objectif national en France est de réduire le gaspillage alimentaire, d'ici 2025, de 50 % par rapport à son niveau de 2015 dans les domaines de la distribution alimentaire et de la restauration collective et, d'ici 2030, de 50 % par rapport à son niveau de 2015 dans les domaines de la consommation, de la production, de la transformation et de la restauration commerciale.

Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, des acteurs contribuent à la lutte contre le gaspillage alimentaire au niveau territorial.

Les RÉGAL, pour RÉseaux de lutte contre le Gaspillage Alimentaire, ont pour objectif de mobiliser, à l'échelle d'un territoire, l'ensemble des acteurs de la chaîne alimentaire. Diffusion de l'information, création de savoirs collectifs, émergence de projets innovants, partage et capitalisation des bonnes pratiques professionnelles… Il s'agit d'une véritable communauté de travail qui fonctionne en intelligence collective pour répondre aux enjeux du gaspillage alimentaire.

Les RÉGAL peuvent être différemment structurés en fonction de leurs contextes territoriaux. Ils peuvent être portés par différentes structures en mobilisant les directions régionales de l’Ademe, les Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (Draaf), les Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (Dreal), les collectivités territoriales, les associations d’aide alimentaires ou d’éducation à l’environnement…. Ils peuvent être portés à l’échelle régionale ou territoriale notamment dans le cadre des projets alimentaires territoriaux dont l’un des objectifs porte sur la lutte contre le gaspillage alimentaire, Les RÉGAL naissent souvent d’une volonté collective de mener un projet commun.

Plusieurs territoires ont déjà mis en place ce type de réseau.

En Hauts-de-France :

En Normandie :

En Nouvelle-Aquitaine :

En Provence-Alpes-Côte d’Azur :

En région Grand Est :

En Bretagne :

Cartographie des RÉseaux de lutte contre le Gaspillage Alimentaire (RÉGAL) produite par FNE.

Plus d'informations sur la charte d'identité des RÉGAL, réalisée par l'Ademe et France nature environnement (FNE).