Auvergne-Rhône-Alpes : un guide des financements pour réduire les produits phytosanitaires
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

La France et l’Union européenne se mobilisent pour accompagner les agriculteurs dans la réduction des produits phytosanitaires. De nombreux financements sont disponibles, mais ne sont pas toujours connus des agriculteurs, ce qui peut constituer un frein pour changer de pratiques. Afin de rendre plus lisible les financements existants et faciliter leur mobilisation par les agriculteurs, la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF), de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a réalisé un guide interactif dans le cadre du plan Écophyto II.

« L’objectif est de mieux informer les agriculteurs de la région de ce type de financements, afin de faire avancer la réduction des traitements chimiques », indique Annette Bouquet, chef du pôle Écophyto de la DRAAF Auvergne-Rhône-Alpes.

Aide à l’installation, conversion en agriculture biologique, biodiversité…

Le guide est sous la forme d’une carte interactive qui permet à l’agriculteur de visualiser en un clin d’œil et en fonction de son projet, toutes les aides à sa disposition :

  • Je souhaite investir pour réduire mon utilisation de produits phytosanitaires et leurs impacts ;
  • Je souhaite investir pour favoriser la biodiversité sur mon exploitation ;
  • Je souhaite changer de pratiques ;
  • Je souhaite m’engager dans une certification ;
  • Je suis membre d’un collectif en transition agro-écologique (GIEE, Groupe 30 000, DEPHY) ;
  • Je souhaite être accompagné.e ;
  • Je souhaite me former et/ou former mes salarié.e.s à la réduction des produits phytopharmaceutiques.

Le guide décline les aides européennes et nationales à l’échelle de la région, par exemple les Programmes de développement ruraux et régionaux (PDRR) du fonds FEADER, les Mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) au niveau des départements, les financements FranceAgriMer ou ceux des agences de l’eau, mais aussi les aides locales par exemple des métropoles. « La Métropole de Lyon propose par exemple des financements en faveur de la biodiversité. Le guide informe aussi les agriculteurs sur des aides moins connues, mais tout autant intéressantes, comme le soutien à la valorisation du bocage par la plantation de haies, du Conseil départemental du Puy-de-Dôme », conclut Annette Bouquet.

Le guide n’est pas figé et évolue en fonction des politiques d’aides.

Parcourir le guide en faisant glisser la souris sur l'image ci-dessous :