« Trouver l’équilibre entre valeur agricole et valeur écologique »
Lycée du Balcon des Ardennes
Mathieu Jamme, directeur du lycée agricole du Balcon des Ardennes est pleinement engagé dans la vie de son territoire, avec un double objectif : former les professionnels de demain et développer des pratiques d’élevage combinant performance économique et performance environnementale.

Prairies naturelles, éco-pâturage ou drive fermier, le lycée agricole du Balcon des Ardennes à Saint-Laurent montre l'exemple.

« Nos 65 vaches Prim’holstein consomment principalement l'herbe des 110 hectares de prairies naturelles du parcellaire sous forme de foin, ensilage d'herbe ou de pâturage. La valorisation des effluents d'élevage (lisier) nous évite en retour l’achat d’engrais minéraux pour enrichir la terre car les déjections des vaches fertilisent le sol », explique Mathieu Jamme. Pour compléter l’alimentation des vaches, l'exploitation cultive 30 hectares de terres labourables comprenant des céréales, du maïs grain et de la betterave fourragère. « Notre méteil est un mélange de céréales (avoine, triticale) et d'une légumineuse (pois) que nous avons planté pour garantir un bon apport nutritif au troupeau, mais aussi pour réduire la prolifération des mauvaises herbes et donc éviter l’utilisation d'herbicides ». Pour les autres cultures, comme la betterave, importante dans le régime alimentaire des vaches, le désherbage chimique est pratiqué, mais résonné en microdose.  « Nous utilisons dorénavant des faibles doses de produits combinées à des adjuvants, ce qui nous permet de réduire jusqu'à 70% les quantités utilisées ». Mathieu Jamme ajoute qu’ « avec le projet d’une conversion à l'agriculture biologique, nous sommes en recherche permanente de méthodes alternatives, comme le désherbage mécanique ».

Drive fermier et éco-pâturage : une exploitation ancrée dans la vie de son territoire.

L'exploitation produit 500 000 litres de lait par an, dont une partie est transformée sur place. Près de 28 000 yaourts et faisselles, ainsi que 4000 litres de lait cru sont commercialisés en vente directe. Environ 50% sont valorisés à la cantine (lait au petit-déjeuner, yaourts en laitage pendant les repas). Le reste de la production est valorisée via le magasin du lycée (La Maison des Produits du Terroir) et l'association du drive fermier des Ardennes, créée en 2015. 

Autre production de l'exploitation, une troupe de 28 brebis de race Roux Ardennais. Comme les vaches, les brebis participent activement à la lutte contre le réchauffement climatique et à la vie du territoire : on les retrouve à brouter l’herbe des allées du lycée, des espaces verts de la Direction départementale des territoires des Ardennes, mais aussi ceux du Château de Sedan, le plus grand château fort d’Europe ! 

« Cette race était présente autrefois en France et nous essayons de la faire reconnaître au niveau national avec le lycée agricole de Rethel et la Chambre d'agriculture des Ardennes. Cet atelier pédagogique est principalement géré par les élèves de la filière « Productions » du lycée. Ils s’occupent de leur alimentation et des naissances (agnelages) dans le cadre de travaux pratiques », précise Mathieu Jamme.

Voir aussi