alimentation dans les cantines scolaires
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

28 avril 2022 Info +

Restauration collective : la réservation de repas expérimentée pour lutter contre le gaspillage alimentaire

La lutte contre le gaspillage alimentaire constitue un enjeu majeur en termes économique, social, éthique et environnemental. Depuis le 4 avril 2022, les gestionnaires de restauration collective ont un nouvel outil à leur disposition : la possibilité de mettre en place une expérimentation de solution de réservation de repas pour une durée de 6 mois minimum à partir de cette date jusqu’en décembre 2023. Explications.

Avec en moyenne 120 grammes de nourriture jetés par convive et par repas et un coût estimé à 68 centimes par convive et par repas, le gaspillage alimentaire dans le secteur de la restauration collective représente 8% du gaspillage alimentaire total en France pour les 3,8 milliards de repas servis chaque année (ADEME, 2020).

La restauration collective est un levier pour la lutte contre le gaspillage alimentaire et plusieurs dispositions législatives ont été prises pour atteindre l’objectif fixé par la loi n° 2020-105 du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire (dite AGEC) de réduire de moitié le gaspillage alimentaire dans ce secteur d’ici 2025 telles que l’obligation de réaliser un diagnostic du gaspillage alimentaire ou bien d’établir une convention de don avec une association d’aide alimentaire (restaurants servant plus de 3000 repas / jour).

L’article 256 de la loi Climat et résilience prévoit une nouvelle étape dans la lutte contre le gaspillage avec la mise en place d’une expérimentation de solution de réservation de repas en restauration collective. Cette solution de réservation répond au besoin en restauration collective de prévoir le nombre de convives, besoin qui s’est accru avec la systématisation du télétravail dans le contexte lié à la pandémie de Covid-19.

Les gestionnaires volontaires, publics ou privés, des services de restauration collective dont les personnes morales de droit public ont la charge ont ainsi la possibilité de participer à l’expérimentation et proposer une solution de réservation de repas afin d'adapter l'approvisionnement au nombre de repas effectivement nécessaires. Les effets de la solution de réservation de repas seront évalués par la mesure de l’évolution du gaspillage alimentaire, du taux de fréquentation et de la satisfaction des usagers.

Le lancement de l’expérimentation est possible depuis le 4 avril 2022. Les gestionnaires volontaires auront la possibilité de mettre en place une expérimentation de 6 mois minimum à partir de cette date jusqu’en décembre 2023.

Pour plus d’informations, créer son compte sur l’interface Ma Cantine puis cliquer sur la rubrique diagnostic, ajouter un diagnostic et cliquer sur la catégorie « Gaspillage alimentaire et dons alimentaires ». Un guide pratique est ensuite disponible sur cet espace.

Un tutoriel est disponible ici.