Pourquoi effectuer des contrôles SPS aux frontières ?

Contrôles sanitaires et phytosanitaires (SPS) aux frontières : 3 objectifs

  • Prévenir l'introduction d'agents pathogènes via les denrées alimentaires importées afin de protéger la santé du consommateur européen.
  • Prévenir l'introduction d'agents pathogènes pour les animaux afin de protéger la santé animale des cheptels européens.
  • Prévenir l'introduction d'agents pathogènes pour les végétaux afin de protéger la santé des cultures et des écosystèmes européens.

Les risques d’introduction des maladies liés aux importations

Il est rappelé aux voyageurs qu'il est interdit de ramener depuis des pays tiers dans l'Union européenne des produits d'origine animale transportés dans leurs bagages. Ces produits pourraient être contaminés et être vecteurs de maladies hautement contagieuses telles que la fièvre aphteuse, la peste porcine, l’influenza aviaire. Vous pouvez aussi consulter le site de l’OIE qui indique les nouveaux foyers d’épizooties dans le monde.

À télécharger :

Risque d’introduction de maladies lié à l’importation de viande de brousse : recommandations aux voyageurs

Depuis le début de l’année 2014, des cas de maladie à virus Ebola ont été rapportés dans plusieurs pays d’Afrique centrale. Les autorités sanitaires de ces pays, en lien avec l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l’ensemble des partenaires, sont mobilisées pour prévenir l’expansion du virus à d’autres pays.
Selon l’évaluation de risque de l’European Centre for Disease Control (ECDC), le risque de transmission du virus, suite à la manipulation ou la consommation de carcasses ou de viandes fraîches contaminées, est possible. Il est donc recommandé de ne pas consommer ni manipuler de viande de brousse en provenance des pays où circule le virus Ebola.

Pour en savoir plus sur le virus Ebola :

Voir aussi