Les mirabelles de Lorraine IGP
Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr

La mirabelle de Lorraine, classée IGP (Indication géographique protégée) depuis 1995, a une saisonnalité très courte. La récolte vient de démarrer. Découverte de ce produit du terroir.

La saison des mirabelles de Lorraine IGP s'étend de mi-août à fin septembre, en fonction de la météo. En moyenne, il n'y a seulement que six semaines pour déguster ce fruit frais et très parfumé.

La Lorraine compte 200 producteurs de mirabelles de Lorraine IGP, qui cultivent 400 000 mirabelliers (source : site Internet mirabelles de Lorraine). Il faut attendre 8 ans avant que les arbres ne fructifient.

Comment sont récoltés ces fruits fugaces ?

Pour les mirabelles de Lorraine, c’est à maturité que la cueillette se fait.

Si la méthode s’est modernisée et est aujourd’hui mécanisée, le principe reste le même : il faut « hocher » les fruits, c’est-à-dire secouer les mirabelliers pour faire tomber les fruits arrivés mûrs dans une large toile tissée.

Comment reconnaître une mirabelle mûre ?

Une fois le fruit coupé en deux, son noyau doit se détacher tout seul. Ses tâches de rousseur et la fine couche de protection qui la recouvre, la pruine, sont aussi les marques d’un fruit cueilli au bon moment, qu’il faut donc consommer rapidement. Il se conserve de trois à cinq jours dans le bac à légumes du réfrigérateur.

En confiture, séchée, en compote, eau de vie ou fruits au sirop... Il existe plusieurs manières de déguster ce fruit délicat. La mirabelle de Lorraine IGP supporte très bien la congélation, mais doit être cuisinée encore congelée pour ne pas noircir.

Qu'est-ce que l'IGP ?

L’Indication géographique protégée (IGP) désigne un produit dont les caractéristiques sont liées au lieu géographique dans lequel se déroule au moins sa production ou sa transformation selon des conditions bien déterminées. C’est un signe européen qui protège le nom du produit dans toute l’UE.

 

Voir aussi