L'abricot, le goût des vacances
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
L'abricot est l'un des premiers fruits de l’été. Issu de trois bassins de productions principaux en France - Vallée du Rhône, Roussillon et Provence-Alpes-Côte-d'Azur - l'abricot français se consomme de mi-mai à mi-septembre.

Bergeron, orangered, lambertin... Il existe une grande variété d’abricots. Chacune correspond à un climat distinct.

La pleine saison s'ouvre au mois de juin et se poursuit jusqu'à fin août. En France, on en produit plus de 125 000 tonnes par an et les principales régions productrices sont l'Auvergne-Rhône-Alpes et l'Occitanie (source : Interfel).

L’abricot rouge du Roussillon AOP

Depuis 2016, l’abricot rouge du Roussillon bénéficie d’une Appellation d’origine protégée. Quatre variétés bénéficient de ce signe de l’origine et de la qualité, dont le Royal Roussillon et le Rouge du Roussillon. Cultivés dans la plaine du Roussillon, ces abricots très parfumés sont ramassés à la main dans les vergers catalans. On les reconnait à leur chair orangée et mouchetée de rouge.

Conseils de conservation

Mieux vaut acheter les abricots mûrs à point : une fois cueillis, ils ne mûrissent plus. Pour reconnaître un abricot mûr, il doit être bien coloré et souple au toucher.

Les abricots sont des fruits fragiles, ils doivent être consommés dans les dix jours qui suivent leur récolte. Ils se conservent au frais en évitant toutefois de les mettre au réfrigérateur.
On peut aussi en faire des conserves, confitures ou les faire sécher. Il est possible de les congeler en prenant soin d'enlever le noyau.

Le saviez-vous ?

« Abricoter » une tarte signifie passer au pinceau de la confiture d'abricots (sans les fruits) pour la rendre brillante et appétissante.

Voir aussi