Le potentiel des sols

Résultat de l’altération des roches sous l’action conjuguée des phénomènes climatiques, des processus biologiques et des hommes, composantes des paysages, les sols sont le support de la biodiversité et garantissent l’équilibre des écosystèmes terrestres. Ils assurent des fonctions de régulation essentielles : filtrage, épuration et distribution des eaux, stockage des matières organiques et minérales et biodégradation de certains déchets ou polluants (les sols sont le deuxième réservoir de carbone de la planète, après les océans). Ces fonctions environnementales des sols se doublent de fonctions économiques majeures : ils sont le support des activités humaines, fournissent alimentation, biomasse et matières premières.

Les sols sont des milieux complexes particulièrement sensibles à toute dégradation environnementale et à toute perturbation climatique. Le raccourcissement des rotations culturales, la diminution des restitutions de matière organique, les labours profonds,le retournement des prairies mais également l’urbanisation, la pression des activités humaines et le réchauffement climatique les ont fragilisés, mettant en péril leurs fonctions.

Plusieurs menaces pèsent aujourd’hui sur les sols : l’érosion, qui contribue à leur appauvrissement et ne leur permet plus toujours d’empêcher les inondations et les coulées de boue ; la diminution de la biodiversité ; l’imperméabilisation ; la salinisation ; la perte de teneur en matières organiques, lourde de conséquences sur leur fertilité et sur le cycle du carbone - les sols jouant alors le rôle de source et non plus de puits de carbone.

Les enjeux sont donc là : il faut préserver les sols pour leur permettre d’assurer leurs fonctions environnementales et productives.


Sur le terrain, des exemples d’action

[[nid:61734]]