L’agroforesterie en France : intérêts et enjeux - Analyse n°37

L’agroforesterie est un mode d’occupation du sol associant arbres et cultures annuelles sur une même parcelle. Dans le cadre du second pilier de la PAC, la Commission européenne a instauré pour la période 2007-2013 une mesure européenne de soutien à l’agroforesterie, qui sera vraisemblablement reconduite pour la prochaine période 2014-2020. D’après les premières estimations, le cap des 10 000 hectares d’agroforesterie pourrait être atteint en France métropolitaine d’ici 20131. Mais quels sont les véritables enjeux aujourd’hui pour l’agroforesterie ? Se positionnant clairement comme une pratique agronomique, et non comme un boisement de terres agricoles déguisé, l’agroforesterie replace l’arbre au coeur du système de production, ce qui présente des intérêts à l’échelle de la parcelle mais également à une échelle territoriale plus large : paysage, biodiversité, adaptation au changement climatique, etc.

L’agroforesterie en France : intérêts et enjeux (PDF, 396.93 Ko)

Les notes d’Analyse présentent en quatre pages l’essentiel des réflexions sur un sujet d’actualité relevant des champs d’intervention du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Selon les numéros, elles privilégient une approche prospective, stratégique ou évaluative.

 

 

Voir aussi