Vitirev, un projet régional pour réduire les pesticides en viticulture
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

La Nouvelle-Aquitaine, première région viticole de France et d'Europe, a mis en place 14 Laboratoires d'innovation territoriale pour impulser une viticulture plus écologique, innovante et garante de la typicité de ses vins. Réunissant 20 collectivités et 130 partenaires, ce projet nommé Vitirev est lauréat 2019 du programme « Territoires d'innovation » lancé par le gouvernement.

Les productions viti-vinicoles de Nouvelle-Aquitaine se caractérisent par leur grande diversité. On dénombre environ 80 vins et spiritueux sous signes de la qualité et de l’origine, c’est-à-dire produits selon des terroirs et des savoir-faire locaux typiques (cépages, techniques culturales).

Fleurons de l’économie locale

Avec 120 000 emplois directs et indirects et 13 000 exploitations viticoles, la vigne et le vin structurent l‘économie de la région, avec un fort impact sur le mode de vie des habitants. « La vigne façonne les paysages et toute la vie sociale et culturelle s’organise autour de cette activité. C’est pourquoi, l’implication des habitants dans la transition agroécologique est importante pour créer de la valeur à l’échelle locale tout en respectant l’environnement et les attentes citoyennes », indique Lydia Héraud en charge du projet Vitirev à la Région Nouvelle-Aquitaine.

La transition écologique est l’affaire de tous

Le projet Vitirev a pour objectif d’engager 100% des vignobles dans des démarches alternatives aux traitements chimiques d’ici 2030. Ce programme a la particularité d’associer les acteurs locaux à ce projet collectif grâce aux Laboratoires d’innovation territoriale (LIT) répartis sur l’ensemble du territoire : les viticulteurs, les habitants, les collectivités, les scientifiques, etc., réfléchissent ensemble à des solutions adaptées.

Les 14 Laboratoires d’innovation territoriale travaillent sur des problématiques à la fois locales et globales. « Futurovin », dans la Vienne, développe par exemple des vignobles robotisés, indépendants des énergies fossiles et résistants aux changements climatiques (sécheresse, précipitations fortes). Dans le Gers, « Territoire de Madiran » favorise la transmission des exploitations de Madiran pour préserver cette tradition tout en favorisant les pratiques environnementales. « Des espaces tests ont été créés pour que les futurs vignerons puissent apprendre le savoir-faire unique de ce vin et atteindre la certification Haute valeur environnementale (HVE) », note Lydia Héraud. En Gironde, la commune de Saint-Christophe-des-Bardes veut reconnecter le citoyen avec la viticulture avec un projet d’éco-tourisme vert : le « Village vigneron en transition ».

Un vignoble virtuel pour se former l’hiver

Le programme Vitirev comprend un volet formation et recherche et propose des outils numériques adaptés au rythme de travail des viticulteurs. « Les maladies de la vigne apparaissent à des périodes où le viticulteur est très occupé dans son vignoble, et où il n’a pas le temps de se former. Grâce à la réalité virtuelle, il peut se former en hiver à détecter les premiers signes de maladies dans un vignoble « virtuel », pour savoir agir quand il faut, pour limiter la chimie », souligne Lydia Héraud.

Une région riche en viticulture

Au sein du programme Vitirev, de nombreux professionnels sont représentés : les chambres d’agricultures, le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux (CIVB), l'Interprofessionnel du Cognac, l'Interprofession des vins de Bergerac et Duras (IVBD), l'Interprofession des vins du Sud-Ouest (IVSO), l'Institut français de la vigne et du vin (IFV), l'Université de Bordeaux dont l’Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV), Inrae, Bordeaux Sciences Agro, Agri Sud-Ouest innovation, Inno’VIN, le Groupement d’intérêt public aménagement du territoire et Gestion des risques (GIP ATGeRI).

 

Le programme « Territoires d'innovation »

Le programme « Territoires d'innovation », ce sont 450 millions d’euros du Programme d’investissements d’avenir, financé par le Grand Plan d’Investissement et opéré par la Banque des territoires. Cet appel à projets vient soutenir 24 projets co-construits avec les acteurs locaux, au premier rang desquels les collectivités territoriales et les acteurs économiques. Ces projets multi-acteurs reflètent la volonté de transformation et de projection des territoires pour accélérer, grâce à l’innovation, les grands transitions, notamment agroécologique.

En savoir plus sur le programme « Territoires d'innovation »