Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation salue l’entrée d’un vétérinaire au Conseil scientifique Covid-19
© Franck Dunouau
17/02/2021
Communiqué
Le conseil scientifique Covid-19, créé à la demande du Président de la République et présidé par le Professeur de médecine Jean-François Delfraissy, accueille aujourd’hui un nouveau membre en la personne du docteur vétérinaire Thierry Lefrançois, spécialiste des approches intégrées et des réseaux de santé au Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement).

Chargé d’éclairer l’action gouvernementale dans la gestion de la crise sanitaire et rassemblant 11 experts venant de différents champs disciplinaires (épidémiologie, médecine, virologie, infectiologie, sociologie, anthropologie…), le conseil scientifique complète ainsi son approche pluridisciplinaire et globale avec la nomination d’un expert vétérinaire. Le décret de nomination a été publié ce jour au Journal Officiel.

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, qui a soutenu et proposé cette nomination, se félicite de l’intégration d’une expertise vétérinaire au sein du conseil scientifique, traduisant concrètement les ambitions du concept « une seule santé / One Health » et permettant de développer l’approche interdisciplinaire qui est nécessaire tant au plan national qu’aux niveaux européen et international

Les dernières décennies ont été marquées par des crises sanitaires qui ont souvent mis en évidence l’interdépendance entre l’animal, l’humain et les écosystèmes. Plusieurs zoonoses en témoignent comme par exemple la rage, l’ESB (ou maladie de la vache folle), les salmonelloses et bien sûr la Covid-19. Préserver la biodiversité, assurer la biosécurité des systèmes de production animale, en suivant une approche sanitaire globale, peut permettre de prévenir l’apparition et la propagation de ces maladies.

« Nos politiques publiques doivent s’inscrire concrètement et complètement dans l’approche « One Health » / une seule santé ». Lutter avec efficacité contre l’émergence ou la diffusion de certaines maladies nécessite une meilleure prise en compte des interactions entre humains, animaux et leur environnement. Depuis longtemps, en France, nous sommes convaincus des vertus d’une telle approche. C’est la vision que nous portons au sein du Gouvernement. La nomination de Thierry Lefrançois est un signal fort de cette prise de conscience collective » a déclaré Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Les vétérinaires ont une expérience poussée de gestion des crises sanitaires au niveau national ou international, connaissent les coronavirus compte tenu de leur pratique quotidienne ou par les recherches conduites sur le sujet. Plus globalement, le secteur vétérinaire participe à l’effort de lutte contre la Covid-19 : les vétérinaires praticiens et les écoles nationales vétérinaires ont mis à disposition des hôpitaux du matériel médical, les laboratoires vétérinaires départementaux réalisent des tests de dépistage et de séquençage du virus afin d’identifier les variants, les laboratoires pharmaceutiques vétérinaires contribuent aujourd’hui au stockage des vaccins par la mise à disposition de congélateurs et certains ont proposé leurs services pour en produire sous licence.

À télécharger

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation salue l’entrée d’un vétérinaire au Conseil scientifique Covid-19 (PDF, 287.75 Ko)

Contacts presse

Service de presse de Julien Denormandie
Tél : 01 49 55 59 74
cab-presse.agriculture@agriculture.gouv.fr

Service de presse du ministère
Tél : 01 49 55 60 11
ministere.presse@agriculture.gouv.fr