Covid-19 : les laboratoires vétérinaires réalisent les tests de dépistage
Qualyse
Équipés du savoir-faire technique et d’un matériel communs à la médecine animale et à la médecine humaine, les laboratoires vétérinaires sont habilités, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, à réaliser des tests de dépistage du Covid-19 (« tests virologiques »). Ainsi, le laboratoire Qualyse peut réaliser en moyenne 1 000 tests Covid-19 par jour, tout en maintenant par ailleurs son activité initiale de laboratoire vétérinaire (analyses de sécurité sanitaire des aliments, de l’eau et de l’environnement ainsi qu’en santé animale).

Un dépistage sous la responsabilité des laboratoires médicaux

Avec l’Association française des directeurs et cadres des laboratoires vétérinaires publics d’analyses (ALDIVA), et en accord avec l’Agence régionale de santé et le préfet de Nouvelle-Aquitaine, le laboratoire Qualyse a passé des conventions avec des laboratoires médicaux qui leur sous-traitent la réalisation des tests Covid-19.

« Nous réalisons ces tests sous la responsabilité des laboratoires médicaux. Le médecin biologiste se charge des prélèvements sur les patients et de l’enregistrement des données médicales. Il nous envoie ensuite un lot d’échantillons à tester, l’anonymat étant totalement respecté », explique Philippe Jumel, directeur général du laboratoire Qualyse.

La surveillance épidémiologique au quotidien

« Notre laboratoire est habitué à traiter des virus contagieux. Pour nous, 1 000 échantillons de Covid-19 chez l’Homme, c’est la même chose que 1 000 échantillons de grippe aviaire chez le canard », indique Pierre Charollais, directeur adjoint du laboratoire Qualyse.
Le laboratoire fait au quotidien de la surveillance épidémiologique au sein des différents élevages (vaches, canards, porcs, chevaux) présents sur les départements de la Charente-Maritime, la Vienne, les Deux-Sèvres et la Corrèze.

Il mène également des analyses sur l’eau potable, l'alimentation – notamment dans l’agroalimentaire et les commerces de bouche –, mais aussi pour la pollution environnementale (rivière, sol).

Un laboratoire agréé pour les maladies contagieuses

Qualyse dispose d’un laboratoire de type P3 dans lequel sont analysés des agents pathogènes qui peuvent provoquer des maladies graves chez les animaux et l’Homme, comme la tuberculose. « Travailler sur des échantillons humains ne pose aucun problème à notre personnel. Grâce à nos méthodes de travail et nos moyens techniques (filtration de l’air, sas d’isolement, etc.), nous ne sommes jamais en contact avec le virus analysé et celui-ci n’est jamais libéré dans l’environnement », détaille Philippe Jumel.

Sur les 200 personnes réparties sur les trois sites de Qualyse, une équipe de 10 personnes est spécialement compétente pour le dépistage du Covid-19.

Voir aussi