Prévention des risques : risques biologiques (zoonoses et pandémie grippale)
Les personnes exposées à un contact avec des animaux, ou avec un environnement souillé par des animaux ou travaillant en milieu naturel peuvent être exposées au risque biologique. Il est important de distinguer les maladies d’origine animale et les maladies à transmission inter-humaine

Il faut en effet, distinguer les maladies d’origine animale ou zoonoses qui sont transmissibles à l’homme en milieu professionnel (par exemple : brucellose, psittacose, leptospirose, grippe aviaire, etc…). et les maladies à transmission inter-humaine qui concernent également le milieu professionnel (tuberculose, hépatite B …) .
Les pandémies concernent l’ensemble de la société et, à ce titre, ont également un impact en milieu professionnel.

Les maladies infectieuses peuvent être contractées lors d’activités professionnelles ou non et plusieurs d’entre elles sont retenues dans un programme d’actions prioritaires défini à l’échelon national par l’Institut de veille sanitaire

 

Zoonoses : principales zoonoses rencontrées en France en milieu professionnel

Plus de trente fiches dont le contenu a été rédigé à l’origine par un spécialiste ont été reprises par un groupe de travail constitué de médecins, vétérinaires, ingénieurs et juristes représentant les ministères et institutions de prévention des risques professionnels.
L’objet de chaque fiche est 

  • d’aider à l’évaluation du risque de cette zoonose par la caractérisation du danger et des expositions possibles :
    • micro-organisme responsable de la maladie,
    • espèces animales pouvant être infectées,
    • mode de transmission à l’homme,
    • activités professionnelles les plus concernées,
    • fréquence de la maladie en France,
    • gravité de la maladie.
  • de présenter les mesures de prévention applicables, y compris en cas de lutte contre la maladie animale.
  • de rappeler les principales consignes d’hygiène ainsi que la conduite à tenir en cas de contamination,

Le cas échéant, le tableau éventuel de maladie professionnelle indemnisable est indiqué.

Pour chaque zoonose, le nom du spécialiste consulté figure dans la fiche. Monsieur Bernard TOMA, Professeur à l’école nationale vétérinaire d’ALFORT, a coordonné les travaux des spécialistes.

 

Pandémie grippale : organiser la vie de l’entreprise

Les mesures ci-après, prises dans le courant des années 2009 et 2010 pour prévenir les conséquences d’une pandémie grippale, sont mentionnées pour mémoire, dans l’hypothèse où d’autres pandémies viendraient à arriver.

Pour ne pas conduire à une paralysie progressive de l’activité économique du pays en cas de pandémie grippale, tout en préservant la santé des travailleurs, il est préconisé à toutes les entreprises, y compris les très petites (TPE), d’élaborer un plan de continuité de l’activité (PCA).

Voir aussi