La lutte antigaspi se joue aussi à Roland Garros !
Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
Plus qu'un événement sportif, cette quinzaine est l'occasion pour l'association « Le Chaînon Manquant » d'intervenir auprès des traiteurs et restaurateurs pour redistribuer les surplus alimentaires aux plus démunis du Grand Paris. Une action soutenue chaque année par la Fédération française de tennis depuis son lancement en 2014.

Plus de 5 000 repas distribués par jour

Tôt le matin, les bénévoles s'activent dans les sous-sols du stade de Roland-Garros, Porte d’Auteuil à Paris. Avec ses camionnettes, « Le chaînon manquant » vient récupérer les denrées alimentaires pour les livrer aux associations de proximité. Salades, sandwichs, fruits frais, viennoiseries, fromages, gâteaux, boissons… Au total, ce sont plus de 5 000 repas qui sont distribués pendant les vingt jours du tournoi.

C'est la sixième année consécutive que l'association intervient pour cet événement. Elle accompagne les partenaires et prestataires de restauration tels que Potel & Chabot, Paris Society et Sodexo pour limiter les pertes alimentaires. Au fil des années, les établissements arrivent à progresser dans leur gestion des déchets et ils sont de plus en plus nombreux à se tourner vers le chaînon manquant pour donner leurs surplus.

Ces dons alimentaires ont lieu tout le reste de l'année au profit de structures telles qu'Aurore, Emmaüs, La Chorba, L’Un Est L’Autre ou de plus petites associations caritatives de proximité. « Le chaînon manquant », soutenu par la Mairie de Paris, intervient aussi auprès de nombreux autres lieux événementiels (Stade de France, Parc des Princes, AccorHotels Arena, etc.) et de plus petits commerces de proximité et multiplie ses actions auprès des restaurants collectifs en milieu scolaire ou en entreprise. Elle se donne comme objectifs d’agir là où les solutions peuvent manquer et de cibler, au plus juste, les populations qui sont dans le besoin.

« Avec cette initiative, ce tournoi prestigieux profite réellement à tous avec un impact écologique et social positif, » explique Valérie de Margerie, présidente du « chaînon manquant ».

L'association en quelques chiffres

  • 160 000 repas redistribués par l’association en 2018 dont 5 500 repas collectés sur le tournoi de Roland-Garros ;
  • 250 bénévoles ;
  • 5 salariés de l'association ;
  • une présence active à Paris, Lyon et bientôt Bordeaux.

Plus d'infos