Vache de race bretagne pie noir dans un pré
Xavier Remongin/agriculture.gouv.fr

16 février 2022 Info +

Bien-être animal : le Laboratoire d'innovation territorial « Ouest Territoires d’Elevage »

C'est une démarche inédite qui est mise en œuvre depuis 2019 dans l'Ouest de la France : un Laboratoire d'Innovation territorial (LIT) réunit citoyens, consommateurs, éleveurs, chercheurs, coopératives, transformateurs, abatteurs, distributeurs et ONG afin de réconcilier élevage et société. Explications d'Hervé Guyomard, directeur de recherche à l’INRAE de Bretagne-Normandie et président de l’association LIT Ouesterel.

 

Quel est le point de départ du LIT Ouesterel ?

L'élevage fait face à plusieurs défis : climatique et environnemental avec les émissions de gaz à effet de serre, des pollutions liées aux déjections animales, ou encore des épisodes de sécheresse et de chaleur défavorables pour les animaux ; économique avec l'enjeu du revenu des éleveurs et de la pérennité de l 'élevage français ; et des demandes sociétales notamment en matière de bien-être animal. L'Ouest est une grande région d'élevage de bovins, de porcs et de volailles. Notre objectif est de réconcilier élevage et société en augmentant le bien-être des animaux, en réduisant les usages d’antibiotiques en élevage et en améliorant les conditions de revenu, travail et vie des acteurs des filières animales. Ceci est fait en associant toutes les parties prenantes, des éleveurs aux consommateurs et aux citoyens, au cœur d’une démarche inédite de co-construction. L’association regroupe aujourd’hui 53 structures*.

En quoi est-ce une démarche de co-construction ?

Par l’association, dès le début de chaque opération, de l’ensemble des parties prenantes pour co-construire ensemble les solutions. On échange, on apprend à se connaître. Même si ce n'est pas toujours simple, on arrive ainsi à des compromis plus facilement acceptables, car tenant compte au maximum de l’ensemble des points de vue. La démarche permet aussi de mieux comprendre les attentes de chacun. Enfin, elle ne fixe pas a priori le type de solution à mettre en œuvre. Les solutions passent par des innovations zootechniques (changement de pratiques et des systèmes d'élevage), biologiques, sanitaires, technologiques ou encore organisationnelles. Ces innovations sont issues aussi bien des acteurs de la recherche, du développement et de l’innovation (RDI), que des expérimentations réelles sur le terrain, dans les élevages.

Comment les agriculteurs participent au LIT ?

Trois territoires pilotes représentatifs de la diversité territoriale de l’élevage dans l'Ouest de la France permettent d'étudier en conditions réelles les innovations proposées. Un premier cercle participe directement à la co-construction des solutions, par exemple pour trouver des alternatives à la castration des porcelets ou pour imaginer les bâtiments d’élevage de demain. Vient ensuite un second cercle d'éleveurs des adhérents de l’association, vers qui il s’agit de diffuser innovations et bonnes pratiques. Ce processus dynamique vise à diffuser le progrès dans un maximum d'élevages.

Les étudiants des écoles vétérinaires et d'agronomie – Institut Agro, Oniris, Esa d'Angers – et de lycées agricoles sont mobilisés pour aller repérer dans les élevages les innovations, les trucs et astuces qui peuvent être utiles aux autres éleveurs. Les étudiants sont également très présents dans les fermes expérimentales.

Le LIT Ouesterel est un living lab. Qu'est-ce que cela signifie ?

Un living lab est un dispositif d'innovation ouverte qui rompt avec le modèle linéaire au sens où tous les acteurs participent au processus de co-construction, depuis le choix du défi jusqu’aux solutions à développer pour le résoudre. Les living labs se sont d’abord développés dans le domaine de la santé, de l’éducation ou de la ville. Ils sont aujourd’hui étendus à l’agriculture, domaine dans lequel la France est en avance. L’approche des living labs est aujourd’hui fortement encouragée, au niveau national comme européen.

* Ces structures sont organisées en collèges : recherche et enseignement agronomique et vétérinaire, instituts techniques agricoles, chambres d’agriculteurs, entreprises agricoles et agro-alimentaires, entreprises du numérique et technologiques, distributeurs, vétérinaires, associations du bien-être animal, collectivités régionales et territoriales, et Banque des Territoires.

 

Le programme Territoires d’innovation

Le Laboratoire d'innovation territorial « Ouest Territoires d’Elevage » est un projet « Territoires d’innovation » lancé en septembre 2019 par le Gouvernement qui vise à faire émerger des projets écologiques et innovants à l’échelle locale. 

Voir aussi