Tout savoir sur l'avocat
Solène Pastoureau / agriculture.gouv.fr
Une peau noire lisse et rugueuse, un cœur onctueux… c'est l'avocat ! Originaire du Mexique, ce fruit a été introduit en France vers le XVIIe siècle. On produit 1 000 tonnes d'avocats en moyenne par an à La Réunion, à la Martinique et en Guyane.

Riche en acides gras, l'avocat apporte de nombreuses ressources énergétiques pour affronter l'hiver.

Il existe quatre variétés :

  • l'ettinger, reconnaissable à sa peau verte brillante et à sa forme ovale ;
  • le fuerte, dont la peau est lisse ;
  • le hass, à la peau granulée et verte-violacée ;
  • le reed, de forme ronde et à la peau rugueuse.

Citron, herbes, vinaigrette… on le consomme cru, seul, ou pour accompagner des crudités, des crevettes ou du crabe. On peut également oser le sucré salé et le marier à une pomme. Quant au célèbre guacamole, il se déguste à l'apéritif pour agrémenter des chips.

Mûr ou pas mûr ?

L'avocat ne commence à mûrir qu'une fois cueilli. Pour accélérer son mûrissement, on peut le glisser dans du papier journal. A contrario, pour le conserver plus long temps, on le place dans le bac à légumes.

Pour conserver une moitié d'avocat, garder le noyau fiché dans la chair et citronner avant de l'emballer dans du film alimentaire et le conserver au frais.

Voir aussi