Sortie du glyphosate : ils témoignent

Ne plus utiliser le glyphosate, désherbant utilisé pour détruire ce que l'on appelle communément les mauvaises herbes, c'est possible. Et des solutions alternatives ont été trouvées et appliquées.

Retrouvez ci-dessous une série de témoignages d'agriculteurs ou de collectifs qui ont choisi de ne plus utiliser cet herbicide dans leurs exploitations.

Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

« Le zéro chimie, on y arrive, mais il faut un temps d’adaptation »

Pas de glyphosate et réduction des traitements au cuivre. Afin de se donner toutes les chances de réussir ce basculement de pratiques, Fanny Marchal, viticultrice en bio depuis 2010, a rejoint le réseau des fermes Dephy. Elle nous explique son cheminement pour trouver un équilibre entre l’impératif de rentabilité et son exigence environnementale.
05/08/2019
Info +

« Maintenir l’équilibre économique de l’exploitation en baissant l'utilisation de produits phytosanitaires demande plusieurs années »

Diminuer l’utilisation des produits phytosanitaires ne se fait pas du jour au lendemain. Ludovic Joiris, céréalier dans l’Essonne, s’est tourné vers l’agriculture de conservation en 2003. Et depuis, chaque année, il fait des essais, pour arriver à son objectif : préserver la biodiversité, enrichir la fertilité de son sol, réduire voire ne plus utiliser de produits phytosanitaires, mais sans mettre en danger la rentabilité économique de son exploitation.
25/06/2019
Info +

« Être moteur de changement »

Rencontre avec Christine Klein, directrice de l’exploitation du lycée agricole de Rouffach et Wintzenheim (Haut-Rhin) qui forme, depuis 150 ans, les viticulteurs de la région. Par ses expérimentations et son engagement dans l’économie locale, ce lycée joue un rôle essentiel pour fournir au réseau des anciens élèves des références et outils pour modifier leurs pratiques.
24/05/2019
Info +

« Sensibiliser les élèves à la protection de la biodiversité »

Aurélien Chassagne, directeur de l'exploitation du lycée du lycée agricole de Cahors (Lot), étudie et préserve les habitats des abeilles domestiques et des abeilles sauvages afin de mieux les étudier. 60 hectares de prairie sont ainsi cultivés sans produit phytosanitaire, dont 25 hectares en luzerne.
21/05/2019
Info +

« Je n’utilise plus de glyphosate pour désherber »

Milie Marin, viticultrice et Miss France Agricole 2015, produit du vin AOP « Coteaux-d’Aix-en-Provence », et du vin IGP « Méditerranée ». Sur une exploitation de 9 hectares à Lambesc (Bouches-du-Rhônes), des terres typiques du sud de la France, marquées par des sols calcaires très ensoleillés, elle met en place des alternatives pour réduire l’utilisation de produits phytosanitaires sur ses vignes.
08/04/2019
Info +

Pages