Quelle est la place des femmes dans la pêche et l'aquaculture ?
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

Lors du Salon Professionnel International de la Pêche (ITECHMER) qui s'est tenu le 16 octobre à Lorient, une conférence a été consacrée aux femmes dans les industries de la pêche et de l'aquaculture. Cette table ronde, à laquelle a participé le ministère en charge de la pêche, a été l'occasion de présenter les conclusions de la veille réalisée par l'association internationale WSI (women in the seafood industry).

Conditions de travail, préjugés… Depuis la dernière veille de 2017, le secteur de la pêche et de l'aquaculture demeure une activité fortement masculinisée en France comme dans les autres pays. Cette conférence constitue un point d'étape sur les discriminations et les politiques d'égalité.

« Avant de trouver un bateau pour m’embarquer en tant que matelot, j’ai dû démarcher 42 patrons », précise Angèle Guillarmic, marine pêcheuse française. Ce témoignage figure dans les extraits de reportage compilés dans la veille de WSI.

La place des femmes dans la pêche et de l’aquaculture françaises est encore faible, alors même que ce secteur connaît de forts besoins de recrutement. Comment sensibiliser les professionnels et favoriser l'intégration des femmes dans l'aquaculture ? Ce sont les différents enjeux qui sont à l'ordre du jour de ce séminaire participatif.

Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation :

« Des femmes se sont [...] engagées dans ces professions et s’y épanouissent. Il faut les accompagner afin qu’elles puissent s’y sentir reconnues et acceptées, et ce dès leur parcours de formation ».

Quelles évolutions et quelles perspectives ?

La veille proposée par WSI relève quelques avancées, comme la tenue de tables rondes aux deux plus grands salons de la pêche à Boston et à Bruxelles.

L'association préconise également de féminiser les noms de métier en utilisant le terme de « marine-pêcheuse ».

Un ministère engagé pour l'égalité femmes-hommes

Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation est en cours d'obtention du label Égalité/Diversité. L’égalité est pleinement intégrée dans les politiques publiques portées par le ministère. Le ministère a d’ailleurs apporté un soutien financier à la veille de WSI afin que celle-ci soit disponible en français. Ce document a pour objectif de davantage sensibiliser la filière.

À propos de WSI

Depuis sa création, en 2016, l'association internationale WSI est engagée contre les inégalités de genre. Grâce à des actions de sensibilisation, cette organisation met en avant la place des femmes dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture. Elle organise également des concours vidéos pour lutter contre les discriminations.

À télécharger

WSI veille 2019 (PDF, 7.15 Mo)

Voir aussi