Projet de recherche LILLA : comment réduire les produits phytosanitaires sur les laitues sous abris
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

Le plan Écophyto II accorde une grande place à l'expertise scientifique. Depuis 2012, différents projets de recherche sont conduits dans le cadre du dispositif national DEPHY EXPE afin de développer des techniques alternatives aux produits phytosanitaires dans les cultures. Exemple du projet LILLA, mené par le centre INRAE de la région PACA, pour la production de laitues en pleine terre sous abris.

Dans le Sud-Est de la France, la laitue est l’une des principales productions légumières. En hiver, elle est produite sous abris et peut nécessiter différents traitements chimiques contre les champignons, bactéries et ravageurs.
Après 6 ans d’expérimentation et 23 essais, le projet LILLA a permis d’identifier des techniques permettant de réduire par exemple jusqu’à 70% les fongicides contre les pourritures du collet, des maladies fréquentes qui détériorent les pieds de laitue.

« Le rôle de la recherche est de tester les alternatives plusieurs fois, dans différentes conditions et sur plusieurs saisons, pour être sûr d'obtenir des résultats agronomiques et économiques satisfaisants pour les agriculteurs », indique François Lecompte, chercheur à l’INRAE à Avignon.

Changer de technique est une prise de risque

Pour un agriculteur, une nouvelle technique, c’est toujours une prise de risque économique. « Sur un essais, nous avons par exemple perdu 23% de la production, ce qui fragilise trop l’équilibre économique d’une exploitation. Le rôle des expérimentations en amont est de proposer des alternatives sûres, que l’agriculteur devra ensuite s’approprier en autodidacte ou à travers les réseaux de partage (Fermes DEPHY, groupe 30 000, Civam) », détaille François Lecompte. Par exemple : utiliser certaines variétés résistantes ou des nouvelles techniques de lutte biologique, modifier les méthodes de cultures comme la fertilisation ou l’irrigation.

Une recherche intégrée dans l’ensemble de la filière

« La recherche s’efforce de travailler dans des situations réelles telles que l’agriculteur ou l’industriel peut connaître. Le dispositif DEPHY EXPE permet aux scientifiques et aux instituts techniques (CTIFL), les stations régionales d’expérimentation (APREL), de développer des solutions en adéquation avec tous les partenaires de la filière », conclut François Lecompte. Ainsi, le projet LILLA a eu pour partenaires les exploitations qui approvisionnent en laitues l’entreprise de transformation et de conditionnement Green Produce, elle-même associée au projet.
 

Le dispositif DEPHY EXPE

82 projets de recherche DEPHY EXPE ont été conduits depuis 2012 dans différents domaines, de la production de fruits et légumes à la canne à sucre, en passant par les oléagineux et les céréales. Les différentes expérimentations et les essais visent à concevoir, tester et évaluer des systèmes de culture fortement économes en produits phytosanitaires pour accompagner la transition agroécologique chez les agriculteurs.

Voir aussi