Les secrets de fabrication du pop-corn français
Nina Gatouillat / agriculture.gouv.fr
Le Gers, terre du foie gras, mais aussi du pop-corn. Depuis la fin des années 90, le leader européen est français. À Bézéril, la société Nataïs produit près de 150 tonnes de maïs pop-corn par jour, soit 35% du marché européen. Nataïs fournit le marché de l’Hexagone à 95%. Une culture plus complexe qu'il n'y paraît.

Le pop-corn, un produit inventé récemment ? Loin de là : même les Mayas en consommaient il y a 4 000 ans.

En avril-mai, les 280 producteurs partenaires de l'entreprise sèment le maïs. La récolte a lieu en octobre-novembre, en fonction de la météo. Car pour faire éclater du maïs pop-corn, tout est une question de précision : une fois prêts pour la production, les grains doivent avoir un taux d'humidité compris entre 13 et 15%. Dans les champs, les ingénieurs agronomes effectuent avant la récolte des audits des parcelles pour garantir et valider la qualité de la récolte.

À Bézéril, près de 150 tonnes de maïs pop-corn sont produites par jour. Nataïs les commercialise en vrac ou en sachets micro-ondables auprès de marques de distributeurs, de grandes marques ou sous sa propre marque, disponible uniquement hors Europe.

« Butterfly » et « mushroom » sont les deux types de variété de pop-corn les plus répandus. Ils doivent leur nom à leur forme (en papillon ou en champignon) et correspondent à deux familles de maïs à pop-corn différentes. Parmi les recettes standard, on trouve le sucre, le sel, le caramel, le fromage et le beurre. À chaque pays, ses préférences : les Suédois, plutôt friands de la version salée, consomment quatre fois plus de pop-corn que les Français, qui eux, préfèrent les recettes sucrées.

Les sachets micro-ondables sont consommés par les foyers, tandis que le maïs en vrac est vendu dans les cinémas et parcs d'attraction, entre autres.   

La démarche naturellement Pop-corn

Nataïs développe de nombreuses pratiques agroécologiques dans le respect de l'environnement : la clé, un travail simplifié du sol et la mise en place des cultures intermédiaires pour protéger le sol. En plus de l’agriculture régénératrice, Nataïs pratique aussi l’agriculture biologique qui représente autour de 7% de sa production.

Après dix ans de travail, l’entreprise a réussi à développer une alternative à l’huile de palme. Dans cette optique de naturalité du produit, Nataïs a développé la démarche Naturellement Pop-corn. Celle-ci repose sur trois piliers : une agriculture régénératrice, un pop-corn de qualité, qui s'adapte aux exigences des consommateurs autour des produits plus sains, et un ancrage fort dans le Sud-Ouest de la France. Avec ses 130 employés, Nataïs contribue à la dynamique du territoire.

Suivant cette logique de transparence vis-à-vis des consommateurs, la société développe un système de QR code (blockchain) : en scannant le produit, l'utilisateur peut connaître la provenance exacte du maïs ainsi que son mode de culture. L'occasion de reconnecter le consommateur avec ce qui le relie à l'agriculteur : la qualité et des conditions optimales de fabrication.

Le projet Naturellement Pop-corn bénéficie d'un financement de l'État de 4,3 millions d'euros issu du Programme d'Investissements d'Avenir, intégré au volet agricole du Grand Plan d'Investissement, à travers le dispositif Projets Structurants Pour la Compétitivité (PSPC) opéré par Bpifrance.

Plus d'informations sur Nataïs.

  • Déchargement de maïs dans une cuve de stockage Nina Gatouillat / agriculture.gouv.fr
  • Les grains de maïs sont triés par différents tamis Nina Gatouillat / agriculture.gouv.fr
  • De nombreux tests sont effectués en laboratoire pour vérifier la qualité d'éclatement Nina Gatouillat / agriculture.gouv.fr
  • Nataïs est le leader européen du maïs pop-corn Nina Gatouillat / agriculture.gouv.fr
  • Scannage de QR code sur un paquet de pop-corn Nina Gatouillat / agriculture.gouv.fr