La pomme, le fruit préféré des Français
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
Reinette, Granny, Gala, Pink Lady, Jonagold, Elstar… D’origine asiatique, la pomme est arrivée en Europe à l’époque de la Préhistoire. À la Renaissance, grâce à la découverte des méthodes de reproduction végétale, de nouvelles variétés ont été créées. Au XIXe siècle, on comptait déjà plus de six cents variétés. Il en existe aujourd’hui plusieurs milliers.

Un climat tempéré, un peu de lumière et de chaleur, ainsi qu'un sol riche en matières nutritives : voici les conditions idéales pour qu'un pommier s'épanouisse. Certains peuvent atteindre jusqu'à 10 mètres de hauteur.

Contrairement au cerisier, le pommier n’est pas une espèce auto-fertile : il a besoin d’une autre variété fleurissant à la même date et d’un pollinisateur, comme l’abeille, pour que sa fleur donne des pommes. Cette caractéristique fait que le pommier ne peut pas se reproduire à l’identique. Le greffage, qui consiste à réunir des portions de végétaux d’une même famille, est donc nécessaire pour conserver une variété.

La production française de pommes

1 519 milliers de tonnes de pommes de table ont été produites dans les vergers de l'Hexagone en 2019 (source : Agreste).

À quelle saison la mange-t-on ?

Il existe une quantité de variétés de pommes mais une cinquantaine seulement est commercialisée. Les pommes sont cueillies à partir du mois de juillet pour les plus précoces et jusqu’en novembre pour les plus tardives. Ce fruit a la spécificité d’avoir deux dates de maturité – une maturité de cueillette et une de consommation – et peut être mangé tout au long de l’année.

Ainsi, les pommes dites de « garde », cueillies de septembre à octobre, sont commercialisées et mangées en hiver.

Le saviez-vous ?

La pomme dégage naturellement de l’éthylène, une substance qui fait mûrir plus rapidement les autres fruits qui se trouvent à proximité. Mieux vaut donc la conserver dans un récipient à part.

Zoom sur la pomme du Limousin AOP

La pomme du Limousin est la seule pomme française à bénéficier d'une Appellation d'origine protégée, reçue en 2005. De variété Golden, ces pommes sont triées et conditionnées par les agriculteurs des départements de la Corrèze, de la Dordogne et de la Haute-Vienne. 80 à 90 000 tonnes de pommes du Limousin AOP sont récoltées chaque année par les 200 pomiculteurs (source : site Internet pomme du Limousin AOP).

Voir aussi