La moule de bouchot, une « Spécialité traditionnelle garantie »
Thinkstock
L’essentiel de la production française de moules est constitué par la moule de bouchot, reconnue par l'Union Européenne comme Spécialité traditionnelle garantie (STG). Découverte de ce produit et de son mode de culture.

D'après la légende, l'Irlandais Patrick Walton, seul rescapé d’un naufrage en 1235, aurait cherché à survivre sur les côtes charentaises. Il aurait alors planté deux piquets, un filet, pour tenter d’attraper oiseaux et poissons. Une colonie de naissains de moules se serait accrochée au filet. Le rescapé en planta deux, puis quatre, puis six …

Que signifie « bouchot » ?

Les bouchots sont nés de la contraction de « bout choat » (clôture en bois). La principale caractéristique est d’éviter le contact avec le sol, donc avec le sable et tout autre parasite comme les crabes. La récolte a lieu de juillet à mars, saison où la moule est la plus abondante sur les étals.

L’élevage sur bouchots se pratique sur le littoral Atlantique ou de la Manche, sur des alignements de pieux. Au printemps, les cordes sont tendues horizontalement pour recueillir les jeunes moules. À la fin de l’été, les cordes sont enroulées en spirale autour des bouchots.

Première STG française enregistrée

Depuis 2013, les moules de bouchot sont reconnues Spécialité traditionnelle garantie. Ce signe européen protège une recette traditionnelle et ne fait pas référence à une origine.

L'alternance des périodes émergées et immergées, dues aux différentes marées, donnent aux moules un goût finement iodé.