Deux agricultrices observent l'évolution des ennemis naturels dans un champ de brocolis
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

28 décembre 2022 Info +

Devenir ingénieur par la voie de l'apprentissage

Avec plus de 1 700 apprentis-ingénieurs dans l’enseignement supérieur agricole, les jeunes sont de plus en plus nombreux à choisir l'apprentissage pour devenir ingénieur. Une voie qui permet de combiner expérience professionnelle et études supérieures longues… avec, bien souvent, un emploi à la clé !

Toutes les écoles d’ingénieurs relevant du ministère chargé de l'agriculture proposent au moins une formation d'ingénieur par la voie de l'apprentissage dans les spécialités suivantes : agronomie, agriculture, horticulture, paysage, agro-industries, agroalimentaire, alimentation et santé, eau et environnement.

Les écoles publiques

Les écoles privées sous contrat

Quels avantages ?

L'apprentissage permet de s'immerger rapidement dans le monde du travail et d'acquérir une expérience professionnelle tout en préparant un diplôme d'ingénieur. Durant leur cursus, les apprentis devront obligatoirement faire un ou plusieurs séjours à l'étranger d'une durée cumulée d'au moins 3 mois. Réel soutien à leur compétitivité, les entreprises apprécient notamment l’apport créatif et innovant d’un apprenti. Cette voie de formation offre une vraie sécurisation des parcours professionnels.

Quels profils ?

L’apprentissage est ouvert aux jeunes de 16 à 30 ans.

En cas de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH), la conclusion d’un contrat d’apprentissage aménagé est accessible à un candidat âgé de 16 ans au minimum et sans limite d’âge maximum.

En outre, une dérogation à la limite d’âge de 30 ans est possible lorsque le contrat est souscrit par une personne qui a un projet de création ou de reprise d’entreprise dont la réalisation est subordonnée à l’obtention du diplôme ou titre sanctionnant la formation poursuivie.

Comment accéder à ces formations ?

Dans les écoles publiques d’ingénieurs, le recrutement s'effectue par un concours national commun à l'ensemble des écoles de l'enseignement supérieur agronomique public ouvert aux candidats issus de BTSA, BTS, DUT et licence professionnelle. L'admission définitive est subordonnée à la signature d'un contrat d'apprentissage.
Plus d’infos :
https://www.concours-agro-veto.net

Dans les écoles privées d’ingénieurs, les modalités d'admission sont indépendantes du concours national commun (renseignez-vous auprès de chaque établissement).

Même si certaines écoles accueillent des étudiants en 1ère année après le baccalauréat, la formation par apprentissage ne peut commencer avant la 3e année (niveau L3).

A savoir

L’enseignement supérieur agricole forme également des paysagistes diplômés d’Etat (DEP) par la voie de l’apprentissage.
Plus d’infos sur le site de l’
Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles (ENSP).

À télécharger