Des élèves de l’enseignement agricole au Conseil de l’Europe pour encourager le vivre ensemble
DRAAF Grand-Est
Créé en 2004 par la région Grand-Est, le « Mois de l’Autre » permet aux jeunes de débattre, d’échanger autour d’une thématique. L’édition 2019, portant sur « Vie privée et réseaux sociaux », a été marquée par la participation d'élèves de l’enseignement agricole.

Le 25 avril 2019, dans le cadre de l'opération le « Mois de l'Autre », plusieurs jeunes de l'enseignement agricole se sont rendus au Conseil de l'Europe pour témoigner. Ils faisaient partie des 700 jeunes de la région Grand-Est mobilisés ce jour-là. L’occasion pour eux de mettre en avant leurs établissements, mais surtout les initiatives mises en place contre toutes les formes de discriminations.

L’ensemble de la journée a été marquée par des rencontres et des échanges avec des élus et des personnels du Conseil, mais aussi des invités, comme Daniel Guinier, expert en cybercriminalité auprès de la Cour pénale internationale de la Haye.

« Se respecter dans nos différences », un véritable projet pédagogique au cœur de l’enseignement agricole

Accompagnés par la Direction régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DRAAF) du Grand-Est, les élèves de l’enseignement agricole avaient mené au préalable de cette journée, une réflexion sur les discriminations, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT.

« La question du harcèlement est au cœur de la vie des lycéens. Les brimades, les moqueries, la mise à l’écart, le harcèlement, les phénomènes de bouc émissaire sont autant de signes de rejet de l’autre. Et c’est de cela dont il est question : de se respecter dans nos différences », explique Gauthier, étudiant en viticulture-œnologie au Lycée des Sillons de Haute-Alsace (68).

L’ensemble des réflexions et des propositions ont été portées au Conseil national des délégués élèves et étudiants de l’enseignement agricole public et ont abouti à la rédaction d'un appel à projet. Il donnera lieu à l'organisation d'un événement en lien avec une association et à la réalisation de vidéos de sensibilisation.

Toujours dans cet objectif d'engagement citoyen, plusieurs délégués nationaux ont pris part, pendant le Salon international de l'agriculture 2019, à des tables-rondes organisées sur le stand du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. À cette occasion, ils ont pu échanger avec Philippe Vinçon, directeur général de l’enseignement et de la recherche (DGER), mais aussi de nombreux ministres, comme Didier Guillaume, ou encore Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires, et Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Éducation nationale.

Vivre ensemble : une partie intégrante des missions de l'enseignement agricole

Il s'agit de promouvoir la prise de responsabilités et des valeurs telles que la rencontre de l'autre et le dépassement de soi. Cet objectif s'accompagne d'activités sportives, culturelles ou encore artistiques, mais aussi d'initiatives propres aux établissements.
Plus de 209 000 jeunes suivent un cursus de l'enseignement agricole, dont 46% de filles. Les établissements et leurs équipes pédagogiques participent pleinement à l'inclusion de tous. En 2017, ils ont permis l'inclusion scolaire de 7 700 élèves à besoins éducatifs particuliers. Parmi eux, 3 569 bénéficiaient d'un projet personnalisé de scolarisation ouvrant droit, pour 1 933 jeunes à une aide humaine.