Découverte de l'alimentation par les cinq sens : les classes du goût
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Et si on apprenait à manger comme on apprend à lire ? C’est un peu le principe des classes du goût, initiées dans les années 1970 par le spécialiste de l’éducation au goût, Jacques Puisais, et relancées en 2010 dans le cadre du premier Programme national pour l’alimentation (PNA). Inscrites encore aujourd'hui dans le PNA 2019-2023, les classes du goût se déclinent. Présentation.

L'éducation à l'alimentation est primordiale pour que chacun ait, à tout âge, les clés de compréhension pour effectuer des choix alimentaires éclairés. Dans le cadre de l'axe « éducation à l'alimentation » du Programme national pour l'alimentation (PNA), le dispositif « les classes du goût » est déployé sur tout le territoire depuis 2012 sous l'égide des ministères en charge de l'Agriculture et de l'Éducation nationale. C'est un outil adapté à l'éducation à l'alimentation des jeunes. La volonté est, maintenant qu'il s'est implanté, de le déployer pour l'ouvrir à toutes les tranches d'âges et plus largement au-delà de la classe.

Dispositif des classes du goût

Le dispositif initial des classes du goût est un programme de formation. Conçu à l'attention des enseignants du cycle 3, mais utilisable par tous les animateurs pour la jeunesse, en péri-scolaire notamment, ce programme vise à engager une réflexion sur ce que manger signifie. C'est l'occasion également de prendre le temps d'apprécier les aliments connus ou inconnus, de trouver du plaisir à déguster, de se concentrer sur ses sensations et de dompter son appréhension envers les aliments moins appréciés comme les légumes par exemple.

Ainsi, le programme des classes du goût est un support à l’apprentissage de 3 grands fondamentaux :

  • améliorer la relation de l’enfant à lui-même et aux autres ;
  • développer chez l’enfant sa capacité à goûter, à verbaliser ses sensations et à choisir ses aliments ;
  • donner toute la dimension de l’acte de manger : vivre, se réjouir et se réunir.

Le programme se découpe en 8 modules. Chacun des modules permet de (re)découvrir les aliments du quotidien et du territoire par le goût mais aussi par le nez, le toucher, l’ouïe et la vue. Ces modules permettent de promouvoir l'équilibre et la diversité alimentaires, de favoriser la connaissance des modes de production et la (re)découverte de notre patrimoine alimentaire. Par ailleurs, des intervenants peuvent être invités pour rythmer ces classes du goût : des agriculteurs, des artisans de métiers de bouche et des chefs de la restauration.

Ce dispositif des classes du goût est complémentaire aux dispositifs visant l'éducation alimentaire autour du repas servis à l'école, en particulier le dispositif « plaisir à la cantine », et des actions en restauration scolaire.

Mise en œuvre du dispositif les classes du goût

  • Par la formation

Le fascicule de formation a été conçu pour permettre la mise en place d'un parcours de formation (1 à 2 jours) animé par des référents régionaux, formés eux-mêmes au dispositif. Cette formation peut concerner des enseignants et des personnels d'animation du péri-scolaire, des infirmiers et diététiciens scolaires ou encore des futurs enseignants des INSPE (Instituts nationaux supérieurs du professorat et de l'éducation).

Si vous êtes intéressé par la formation, et/ou pour savoir si votre DRAAF/DAAF met en place des formations « classes du goût », prenez contact en écrivant à : classes-du-gout.dgal@agriculture.gouv.fr

  • En autonomie

Pour des enseignants, des animateurs, ou des diététiciens déjà initiés à l'éveil sensoriel, le fascicule de formation peut être appréhendé de façon autonome pour mettre en place tout ou partie des modules des classes du goût : l'onglet « ressources pédagogiques » permet de connaître les thèmes des différentes séances et de les télécharger de façon indépendante.

Point de vigilance

Pour comprendre le processus, il est toutefois important de lire les pages d'introduction, et l'annexe relative à l'hygiène alimentaire. Les séances sont parfois accompagnées de fiches pour l'élève qu'il convient d'imprimer.

Par ailleurs, le manuel de formation a été initialement prévu avec une valise pédagogique qui n'est plus rééditée : il convient alors de se constituer sa propre mallette pédagogique avec les indications du manuel (concerne les séances 3, 5 et 7) et l'annexe « matériel ».

Autres dispositifs déclinés des classes du goût

D'autres dispositifs basés sur les « classes du goût », financés sur les appels à projet du PNA en région ont aussi vu le jour comme :

  • « les maternelles du goût » ;
  • un dispositif en cours imaginé par le centre de ressource (ou le département prévention de l'ICM) EPIDAURE avec l'aide de l'association Miamuse et financé par la DRAAF Occitanie : « les ateliers du goût » permettent la mise en place d' un éveil sensoriel sur une semaine pour les classes du primaire. Le dispositif a été  testé dans l'Hérault en 2019 et 2020 et sera déployé à toute l'académie de Montpellier en 2021 via un appel à candidature lancé par Epidaure ;
  • un condensé des « classes du goût » a aussi été réalisé en 2018 par l’association Pic’Assiette, membre du réseau régional des relais de l’éducation au goût d'Occitanie. Cette démarche s'est inscrite dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial (PAT) de la communauté de communes du Grand Pic Saint Loup (GPSL). Les séances ont été testées par les animateurs de Pic Assiette et mise en scène par Terre Nourricière. Un fascicule « le livret du goûteur » téléchargeable (voir « ressources pédagogiques », d'une dizaine de pages permet en 5 séances de parcourir les thèmes centraux des « classes du goût », avec un focus régional sur le territoire pilote qui a permis de tester le dispositif. Ce livret régionalisé nécessite une adaptation locale pour les 2 dernières séquences.

Les classes du goût en Outre-mer

Les classes du goût ont été déployées en Outre-mer, à la Réunion principalement, et ce, dès leur création, puisque l'association « Réunir », a été co-auteur du fascicule « Programme de formation des enseignants sur les classes du goût ». Aujourd'hui, la Martinique a pu développer un outil spécifique aux îles avec l'association « Carbet des sciences ». Le fascicule de formation a été adapté et une mallette complète, diffusée en prêt, ont été conçue.

  • Les classes du goût à la Réunion

Lancé en 2011 dans six régions pilotes (Alsace, Bourgogne, Centre, Ile de France, Nord et Réunion), le programme des classes du goût permet de former une trentaine d’enseignants chaque année à La Réunion. Les classes du goût se présentent comme un apprentissage concret et ludique qui stimule leur envie de goûter des aliments nouveaux et même initialement aversifs, comme les produits amers : l’essentiel est de leur donner l’envie de découvrir, le plaisir de déguster ou celui de reconnaître un aliment.

L’idée

Former les enseignants à une méthode d’éveil sensoriel pour qu’ils puissent apprendre aux enfants à mieux déguster les aliments.

Le processus

Constituées de 8 séances d’éducation au goût et au fait alimentaire d’1h30, les classes du goût à la Réunion permettent aux enfants de primaire de mieux se connaître grâce à un travail sur les 5 sens mis en jeu lorsqu’ils consomment un aliment : le goût bien sûr, mais aussi la vue, le toucher, l’odorat, et même l’ouïe (le craquant, par exemple).

Au-delà de l’aspect sensoriel, les enfants sont aussi sensibilisés aux produits du terroir réunionnais et au patrimoine alimentaire français, avec une attention particulière aux produits sous signe de qualité (AOP/AOC, BIO, Label Rouge...).

Faire naître le plaisir gustatif, favoriser la curiosité et l'ouverture au monde, tels sont les objectifs des classes du goût.

Plus d'informations sur les classes du goût à la Réunion.
 

  • Les classes du goût à la Martinique

La DAAF de la Martinique finance et accueille, parfois, des sessions de formation aux « classes du goût Martinique ». Ces formations sont inscrites au plan de formation des infirmières scolaires et à celui des enseignants. La dernière session en 2019 a rassemblé 10 stagiaires qui ont pu bénéficier de la formation d’animateur / formateur à l’utilisation de la nouvelle mallette « Classe du Goût Martinique ». D’horizons divers, professeurs des écoles, infirmières scolaires, médiatrices scientifiques ou encore diététiciennes ont découvert cette mallette mise au point par le Carbet des Sciences, projet retenu dans le cadre de l’appel à projet 2016 du CRALIM, instance de gouvernance territoriale de la politique publique de l’alimentation de la DAAF Martinique.

Pour en savoir plus, consulter l'article de la DAAF, l'article du Carbet, le dépliant de présentation ou encore la vidéo de présentation.

Ressources pédagogiques

Les classes du goût

Lien vers le livret de formation complet :

Programme de formation des enseignants sur les classes du goût (PDF, 1.95 Mo)

Modules téléchargeables :
Cliquer ci-dessous pour télécharger module par module (certaines parties ne sont pas en téléchargement indépendant, mais se retrouvent dans le fascicule de formation : ne pas hésiter à le consulter également).

Les séances :

Les annexes :

Autres dispositifs en lien avec les classes du goût

Les maternelles du goût :

livret d'animation comprenant la réalisation du carrousel d'animation et un livre d'histoires.
Contact : eveil.o.gout@gmail.com

Les ateliers du goût – association EPIDAURE – centre ICM- DRAAF Occitanie
    le livret de l'enseignant :lien prochainement
    le livret de l’élève : lien prochainement
    le guide du matériel par séance :lien prochainement

Le livret du goûteur – association Pic Assiette – DRAAF Occitanie
    présentation de la démarche
    le livret « le petit goûteur » pour l'élève

Autres ressources mises en ligne par la DRAAF Occitanie et le réseau d'éducation au goût d'Occitanie